Welcome!

Agile Computing Authors: Liz McMillan, Zakia Bouachraoui, Yeshim Deniz, Elizabeth White, Pat Romanski

Blog Feed Post

Web 2.0 : La marginalisation, définitive, de Windows sur les PC


Google Native Client Home page Google frappe fort, une fois de plus !
Native Client est une annonce majeure, qui va, à moyen terme, confirmer la pertinence des choix de solutions Web 2.0 faits par les entreprises innovantes.

FatCar Les accros du poste client obèse, gentiment appelé client lourd, regardaient avec dédain les partisans des CWR, Client Web Riche, utilisés pour accéder aux applications Web 2.0 depuis un navigateur moderne.

Ils reprochaient à ces solutions leur incapacité à gérer “efficacement” des applications “sérieuses”, qui consommaient beaucoup de puissance de calcul.

C’était, parfois, vrai aujourd’hui ; ce ne le sera plus, demain !


Native Client : les principes

Google utilise NaCl comme abréviation de Native Client. Le fait que ce soit le symbole chimique du Clorure de Sodium, plus connu sous le nom de ...sel, n’est probablement pas un hasard, mais il faudra leur demander pourquoi !

Native Code Expliqué 1  - Native Client (NaCl) a un objectif simple : utiliser, dans le cadre d’usages Web 2.0 intensifs, la puissance de calcul du processeur du poste de travail où est installé le navigateur. Pour le moment, Native Client fonctionne uniquement avec les processeurs x86, d’Intel, AMD, Via ou autres fournisseurs de processeurs compatibles.

- NaCl est un logiciel Open Source, ce qui, venant de Google, ne surprendra personne !

- NaCl utilise une double Sandbox (boîte à sable), technique classique en informatique pour rendre le plus indépendant possible des composants logiciels (SB1 et SB2 sur le schéma). Ceci doit éviter le transfert accidentel ou malveillant de codes logiciels qui pourraient mettre en danger la sécurité du poste de travail.
L’essentiel des efforts des équipes NaCl ce sont concentrés sur cette problématique de la sécurité et c’est la raison pour laquelle ils ont choisi de doubler les sandbox.

- NaCl garantit une totale indépendance vis-à-vis :
    - du système d’exploitation du poste de travail : il est déjà disponible pour Windows, MacOS et Linux.
    - Du navigateur utilisé : NaCl fonctionne avec Chrome, Firefox, Safari ; j’imagine qu’une version IE 8 verra très vite le jour.
Ce point est fondamental : l’universalité du Web est préservée ! 
Tout objet d’accès à Internet utilisant un processeur x86 peut, potentiellement, utiliser NaCl.


Native Client : fonctionnement

Lorsque le poste client “NaCl” accède à une application Web (flux 1), tout fonctionne de la même manière que si NaCl n’existait pas.

Native Code Expliqué 2 Pour des applications classiques, raisonnablement consommatrices de ressources de calcul, rien ne change et c’est très bien.
Dans le cas de besoins intensifs de calcul, pour un jeu vidéo, un modèle mathématique à visualiser en 3D, un calcul financier complexe, NaCl se met en œuvre et utilisera toute la puissance de calcul du processeur (flux 2), mais en totale indépendance vis-à-vis du système d’exploitation installé.

NaCl vient de démarrer, mais les premiers résultats obtenus sont spectaculaires.
Native Client performances Le tableau ci-joint montre les performances d’une application Quake, jeu en 3D très consommateur de ressources.

Les différences entre le logiciel installé directement sur le poste de travail et l’exécution depuis le Web avec NaCl sont non signifiantes.

Les équipes NaCl ont comme objectif d’obtenir en moyenne 95 % des performances des logiciels natifs ; ils semblent sur la bonne voie !


Le “Serveur / Client”, substitut du “client / serveur” !

Et si la quatrième génération de poste de travail venait de naître ?
- Génération 1 : Terminal passif et Minitel
- Génération 2 : Client / Serveur et domination du client Windows
- Génération 3 : Web 1.0, arrivée du client universel navigateur.
- Génération 4 : Serveur / Client !

Modèle Serveur Client Dans cette quatrième génération, l’universalité du Web est garantie et aucune application n’est installée sur le poste de travail.
La grande amélioration, en termes de performances, vient du fait que le “serveur” peut décider, à tout moment, d’utiliser la puissance du processeur du poste client pour certaines applications.

Le poste de travail reste un outil d’infrastructures, sans applications, mais toute sa puissance de calcul est mise à la disposition des applications qui en ont besoin

Toutes les applications grosses consommatrices de ressources, telles que Photoshop ou Second Life, pourront proposer des versions Web, partageables par tous les utilisateurs, en mode SaaS, Software as a Service.

Pour les personnes ayant un sérieux bagage technique, il est possible de lire un document très complet, “Native Client: A Sandbox for Portable, Untrusted x86 Native Code”, qui explique les principes de fonctionnement de Native Code. Le PDF est disponible sur le site Native Client.
L’essentiel de l’exposé est consacré à la dimension sécurité.


Quels objets d’accès Web, demain ?

Tous les éléments de la stratégie de Google se mettent en place, rapidement.
Chess
Google a annoncé en 2008, trois logiciels Open Source :
- Gears, qui permet de travailler “off-line” avec son navigateur, les rares moments où l’on n’est pas connecté à un réseau.  Gears utilise la capacité de stockage du poste de travail pour garder dans le cache du navigateur les informations nécessaires.
- Chrome, un navigateur très performant pour exécuter les applications Web natives, en particulier avec JavaScript.
- Native Client, pour utiliser la puissance de calcul du poste de travail.

Il n’est pas nécessaire d’être un grand guru de l’informatique pour comprendre que, ensemble, ces outils couvrent l’essentiel des fonctions d’un ... système d’exploitation.

Qui aura encore, demain, besoin d’un OS lourd, complexe, cher tel que Windows Vista ou Windows seven ?

On peut aussi rajouter à cette liste de nouveaux produits Open Source de Google :
- Android, permettant de créer une plateforme performante pour les smartphones, qui seront, demain, les objets d’accès au Web les plus utilisés.

Android a été adopté par la majorité des acteurs du monde de la téléphonie et signe l’arrêt de mort de .... Windows mobile.
Cette version de Windows n’a jamais connu le succès de ses cousins PC et les deux futurs leaders seront Symbian, Open Source et Android, Open Source !


A retenir, par tous les décideurs informatiques

- Les solutions Web 2.0 actuelles fonctionnent très bien, pour les usages “normaux” de l’immense majorité des salariés.

- Native Client est une confirmation de l’importance des CWR, Client Web Riche, qui utilisent la puissance du poste de travail sans avoir besoin d’y installer des applications.

- Quand Native Client sera largement déployé, à l’horizon 2010 - 2012, même les personnes qui ont besoin d’exécuter des applications qui consomment beaucoup de puissance pourront s’appuyer sur des architectures CWR pour ces besoins.

Loeb C’est donc une excellente nouvelle pour tous les décideurs qui ont compris que l’avenir des Systèmes d’Information est dans le Web.

Ils peuvent, avec encore plus de tranquillité, accélérer cette migration en sachant que l’une des dernières réticences des partisans du “client lourd” n’aura bientôt plus de raison d’être.

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.

IoT & Smart Cities Stories
Bill Schmarzo, author of "Big Data: Understanding How Data Powers Big Business" and "Big Data MBA: Driving Business Strategies with Data Science," is responsible for setting the strategy and defining the Big Data service offerings and capabilities for EMC Global Services Big Data Practice. As the CTO for the Big Data Practice, he is responsible for working with organizations to help them identify where and how to start their big data journeys. He's written several white papers, is an avid blogge...
Nicolas Fierro is CEO of MIMIR Blockchain Solutions. He is a programmer, technologist, and operations dev who has worked with Ethereum and blockchain since 2014. His knowledge in blockchain dates to when he performed dev ops services to the Ethereum Foundation as one the privileged few developers to work with the original core team in Switzerland.
René Bostic is the Technical VP of the IBM Cloud Unit in North America. Enjoying her career with IBM during the modern millennial technological era, she is an expert in cloud computing, DevOps and emerging cloud technologies such as Blockchain. Her strengths and core competencies include a proven record of accomplishments in consensus building at all levels to assess, plan, and implement enterprise and cloud computing solutions. René is a member of the Society of Women Engineers (SWE) and a m...
Andrew Keys is Co-Founder of ConsenSys Enterprise. He comes to ConsenSys Enterprise with capital markets, technology and entrepreneurial experience. Previously, he worked for UBS investment bank in equities analysis. Later, he was responsible for the creation and distribution of life settlement products to hedge funds and investment banks. After, he co-founded a revenue cycle management company where he learned about Bitcoin and eventually Ethereal. Andrew's role at ConsenSys Enterprise is a mul...
In his general session at 19th Cloud Expo, Manish Dixit, VP of Product and Engineering at Dice, discussed how Dice leverages data insights and tools to help both tech professionals and recruiters better understand how skills relate to each other and which skills are in high demand using interactive visualizations and salary indicator tools to maximize earning potential. Manish Dixit is VP of Product and Engineering at Dice. As the leader of the Product, Engineering and Data Sciences team at D...
Dynatrace is an application performance management software company with products for the information technology departments and digital business owners of medium and large businesses. Building the Future of Monitoring with Artificial Intelligence. Today we can collect lots and lots of performance data. We build beautiful dashboards and even have fancy query languages to access and transform the data. Still performance data is a secret language only a couple of people understand. The more busine...
Whenever a new technology hits the high points of hype, everyone starts talking about it like it will solve all their business problems. Blockchain is one of those technologies. According to Gartner's latest report on the hype cycle of emerging technologies, blockchain has just passed the peak of their hype cycle curve. If you read the news articles about it, one would think it has taken over the technology world. No disruptive technology is without its challenges and potential impediments t...
If a machine can invent, does this mean the end of the patent system as we know it? The patent system, both in the US and Europe, allows companies to protect their inventions and helps foster innovation. However, Artificial Intelligence (AI) could be set to disrupt the patent system as we know it. This talk will examine how AI may change the patent landscape in the years to come. Furthermore, ways in which companies can best protect their AI related inventions will be examined from both a US and...
Bill Schmarzo, Tech Chair of "Big Data | Analytics" of upcoming CloudEXPO | DXWorldEXPO New York (November 12-13, 2018, New York City) today announced the outline and schedule of the track. "The track has been designed in experience/degree order," said Schmarzo. "So, that folks who attend the entire track can leave the conference with some of the skills necessary to get their work done when they get back to their offices. It actually ties back to some work that I'm doing at the University of San...
When talking IoT we often focus on the devices, the sensors, the hardware itself. The new smart appliances, the new smart or self-driving cars (which are amalgamations of many ‘things'). When we are looking at the world of IoT, we should take a step back, look at the big picture. What value are these devices providing. IoT is not about the devices, its about the data consumed and generated. The devices are tools, mechanisms, conduits. This paper discusses the considerations when dealing with the...