Click here to close now.




















Welcome!

Agile Computing Authors: Elizabeth White, Sam Ganga, Ian Khan, SmartBear Blog, XebiaLabs Blog

News Feed Item

IGATE fait état d’une augmentation de 10,1 % de ses revenus et d’une hausse séquentielle de 3,2 %

IGATE Corporation (« IGATE » ou la « société ») (NASDAQ : IGTE), fournisseur de solutions de technologies et d’opérations intégrées, basé dans le New Jersey, a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers du deuxième trimestre et du semestre clos le 30 juin 2014.

Ashok Vemuri, President and CEO, IGATE (Photo: Business Wire)

Ashok Vemuri, President and CEO, IGATE (Photo: Business Wire)

Faits marquants du deuxième trimestre :

  • Les revenus ont atteint 311,7 millions USD
    • Augmentation de 10,1 % comparé à 283,3 millions USD au deuxième trimestre 2013
    • Augmentation séquentielle de 3,2 % comparé à 302,2 millions USD au premier trimestre 2014
  • La marge brute enregistrée était de 36,6 %
    • Par rapport aux 37,9 % du deuxième trimestre 2013
    • Par rapport aux 37,5 % du premier trimestre 2014
  • L’EBITDA ajusté se montait à 70 millions USD
    • Par rapport à 66,2 millions USD au deuxième trimestre 2013
    • Par rapport à 75,2 millions USD au premier trimestre 2014
  • Le revenu net a atteint 3,1 millions USD (après déduction unique de charges d’un montant de 51,8 millions USD due à l’extinction de la dette)
    • Par rapport à 30 millions USD au deuxième trimestre 2013
    • Par rapport à 31,6 millions USD au premier trimestre 2014
  • Le bénéfice par action dilué non PCGR était de 0,48 USD
    • Par rapport à 0,44 USD au deuxième trimestre 2013
    • Par rapport à 0,45 USD au premier trimestre 2014
  • Le bénéfice par action dilué PCGR était de (0,07) USD (après déduction unique de charges d’un montant de 51,8 millions USD due à l’extinction de la dette)
    • Par rapport à 0,28 USD PCGR au deuxième trimestre 2013
    • Par rapport à 0,29 USD PCGR au premier trimestre 2014
  • La société a acquis 9 nouveaux clients, notamment 5 sociétés Global 2000 au cours du deuxième semestre
  • Au 30 juin 2014, la société employait 32 742 employés et a ajouté 1 907 personnes à son personnel

Ashok Vemuri, PDG d’IGATE, a déclaré : « Je suis ravi de la progression de mon équipe sur le marché. Nous avons eu un trimestre solide en termes de croissance du revenu et nous continuons à faire des progrès stables avec des gros clients potentiels. Notre partenariat que nous avons conclu ce trimestre avec une grande compagnie d’assurances nord-américaine témoigne de notre capacité de nous placer en tant qu’acteur transformationnel et valide nos investissements continus pour fabriquer des solutions leader du secteur. »

« La nouvelle identité de notre marque et notre proposition de valeur repensée ont été très bien accueillies par l’ensemble de nos parties prenantes. Nous poursuivons notre investissement dans nos capacités technologiques et de processus en nous concentrant sur notre activité numérique. La stratégie de verticalisation que nous avons mise en œuvre au début de l’année a commencé à rapporter des dividendes avec une croissance globale dans tous les segments d’activité », a-t-il ajouté.

Sujit Sircar, directeur financier d’IGATE, a déclaré : « Nous avons refinancé avec succès les obligations à haut rendement placées en 2011 à des intérêts débiteurs très inférieurs, suite à la réévaluation de la notation de S&P et Moody’s. Ceci nous a permis de réduire les intérêts débiteurs de plus de 50 millions USD par an chaque premier trimestre. »

Il a ajouté : « Nous sommes heureux d’avoir pu maintenir nos marges malgré l’augmentation de salaire ce trimestre ; toutefois, nous observons de près les revers de la bourse du change en appréciant la roupie face au dollar américain ».

Résultats d’exploitation au deuxième trimestre 2014

Les résultats des trois et six mois clos le 30 juin 2014 et 2013 respectivement, PCGR et non PCGR, figurent dans le tableau ci-dessous.

        Deuxième trimestre, exercice 2014   Deuxième trimestre, exercice 2013   D’une année sur l’autre  

Six mois
clos pour l’exercice 2014

 

Six mois
clos pour l’exercice 2013

  D’une année sur l’autre
Revenu net (en millions USD)       311,7     283,3   10,1 %   614   558,2   10 %
Marge d’exploitation (en millions USD)       57,8     49,6   16,6 %   119   102,2   16,5 %
Revenu net PCGR (en millions USD)       3,1     30   (89,6 )%   34,7   64,7   (46,3 )%
BPA dilué PCGR (en USD)       (0,07 )   0,28   (125 )%   0,22   0,62   (64,5 )%
EBITDA ajusté (en millions USD)       70     66,2   5,7 %   145,2   131,8   10,2 %
Revenu net non PCGR (en millions USD)       39,5     34,5   14,5 %   75,9   74,4   2,1 %
BPA dilué non PCGR (en USD)       0,48     0,44   9,1 %   0,93   0,95   (2,1 )%

Contrats clés remportés au cours du deuxième trimestre

  • Un chef de file nord-américain fournisseur d’appareils médicaux dans le domaine de la gestion du rythme cardiaque a choisi IGATE pour développer sa plate-forme de produits nouvelle génération. Au cours de cet engagement de plusieurs années, IGATE concevra, développera et testera une plateforme logicielle FDA de classe III et ses applications. Ce logiciel est destiné à améliorer de façon significative l’accès aux données cliniques, ce qui augmente la productivité des médecins, accélère la prise de décisions et améliore les soins apportés aux patients à un coût réduit.
  • IGATE a conclu un partenariat commercial avec une des plus grandes compagnies d’assurances commerciales des États-Unis. Au cours de cet accord de plusieurs années, IGATE mettra en œuvre une technologie de transformation et des processus de meilleures pratiques pour stimuler l’évolution des activités actuelles du client dans le domaine des soins de longue durée. En collaboration avec IGATE, le client concevra et mettra en œuvre un nouveau modèle de fonctionnement pour ses services administratifs relatifs aux demandes d’indemnisation et aux assurés. IGATE administrera l’activité de soins de longue durée du client via sa solution propriétaire et différenciée IGATE Business Administrative Solution (IBAS).
  • Une société américaine leader du domaine de la technologie des soins de santé, spécialisée dans l’hygiène et la prévention des infections en milieu hospitalier, a choisi IGATE pour l’aider à concevoir des applications basées sur le Web et une suite d’applications mobiles sur Android et iOS à destination des prestataires de soins de santé. Ces applications sont destinées à limiter les cas d’infections contractées à l’hôpital et les réadmissions qui en résultent.
  • Une société américaine spécialisée dans les vêtements et les accessoires de sport, qui fabrique les produits les plus innovants du monde, utilisés par les athlètes pour leurs performances, a conclu un partenariat stratégique avec IGATE pour stimuler sa stratégie de croissance. Au cours de cet engagement de plusieurs années, qui représente plusieurs millions de dollars, IGATE facilitera l’exploitation de multiples leviers au niveau des processus et de la technologie pour améliorer la rentabilité opérationnelle d’une année sur l’autre. IGATE mettra également en œuvre des systèmes d’entreprise sur des sites à l’échelle internationale, ce qui offrira au client un environnement omni-canal solide.
  • IGATE a conclu un accord avec une grande société américaine du domaine des appareils médicaux spécialisée dans l’imagerie radiologique pour des services de rédaction technique. Dans le cadre de ce contrat, IGATE travaillera en collaboration avec les services du client pour créer une plaque tournante regroupant l’ensemble des besoins en documentation sur les produits pour une large gamme d’appareils médicaux vendus dans le monde entier, conformément aux normes locales sur la documentation. Ce travail permettra d’offrir aux utilisateurs un système de gestion de haute qualité de la documentation sur les produits, qui entraînera une expérience utilisateur positive et améliorera leur efficacité.
  • Une grande société du domaine des énergies intermédiaires, basée en Amérique du Nord et spécialisée dans la transmission, le stockage et la distribution de pétrole et de gaz a choisi IGATE pour mettre en œuvre un programme d’intégration de systèmes d’entreprise à grande échelle. Dans le cadre de ce contrat, IGATE consolidera de multiples cas de systèmes d’entreprise du client en un seul système SAP. Le programme d’IGATE comprend également des services de planification de projet et de tests.
  • Une société nord-américaine leader du domaine du financement de détail a prolongé son contrat avec IGATE pour un partenariat stratégique de services IT. Au cours de cet engagement qui pèse plusieurs millions de dollars, IGATE fournira des services de développements d’applications et de maintenance pour les systèmes critiques aux missions du client, allant du traitement des demandes de crédit aux recouvrements et redressements. Ainsi, le client pourra proposer des programmes de crédits de marques privées, personnalisés pour les grands détaillants et des services financiers aux consommateurs via des certificats de dépôt.

Principaux faits marquants et récompenses au deuxième trimestre

  • IGATE a annoncé un changement à sa marque en dévoilant son nouveau logo conçu pour présenter la vision, la mission et les valeurs fondamentales renouvelées de la société.
  • IGATE figure dans le classement « High Performers » internationaux dans le rapport 2014 HfS sur les services mobiles des entreprises.
  • Lauréat du Prix mondial 2014 récompensant la valeur offerte aux clients dans le domaine des services d’ingénierie produit, présenté par Frost & Sullivan.
  • Inauguration du nouveau centre de livraison d’IGATE à Budapest, en Hongrie. Ce centre renforcera les capacités de livraison actuelles de Stockholm, en Suède, pour satisfaire les besoins des clients européens.
  • La phase 6 du campus de Bangalore IGATE a été entamée. Le nouveau bâtiment possède 1 400 places assises.
  • IGATE et XTEL, premier fournisseur de solutions d’automatisation des ventes pour l’industrie des biens de consommation, ont annoncé un partenariat visant à offrir des solutions de ventes complètes au secteur des biens de consommation aux États-Unis et au Canada.
  • IGATE et OpenSpan, Inc. ont annoncé un nouveau partenariat qui utilisera Desktop Automation et Activity Intelligence d’OpenSpan pour optimiser les activités de son centre de contact et ses services de consultation aux clients nord-américains et européens.
  • IGATE a annoncé le lancement de sa solution complète de services après-vente IGATE. Cette solution fondée sur SAP donne aux organisations la possibilité d’offrir un service après-vente à leurs clients afin de leur proposer une meilleure expérience et de les fidéliser, ce qui permettra de mieux les satisfaire et d’augmenter leur taux de rétention.
  • IGATE a remporté le prix Madras Management Association pour l’Excellence de sa direction dans la catégorie des services. Ce prix récompense les sociétés implantées en Inde, tous secteurs confondus, pour leur philosophie commerciale tout au long de leur existence.
  • Le rapport annuel 2013 d’IGATE Corporation a remporté le prix Gold dans la catégorie Technologie et services IT lors du prestigieux concours LACP sur les rapports annuels. IGATE a également reçu le Prix Best In-House Honors pour la zone Asie-Pacifique et a été distingué pour sa mise au point de l’un des 80 meilleurs rapports annuels de la zone Asie-Pacifique.

Conférence téléphonique et webémission

IGATE a programmé une conférence téléphonique sur ses résultats le mercredi 16 juillet 2014 pour présenter les résultats du deuxième trimestre clos le 30 juin 2014. Les dirigeants principaux de la société y présenteront les performances financières du trimestre et répondront aux questions des participants.

Heure                : 8 h à 9 h, Heure de l’Est des États-Unis
Numéro gratuit (pour les États-Unis)  : 877-407-8037
Numéro payant (pour les États-Unis)  : 201-689-8037
Numéro gratuit (pour l’Inde)  : 000-800-852-1477

L’appel sera webdiffusé en direct sur le site Web d’IGATE (www.igate.com) sur la page des relations avec les investisseurs sous la section « Events » (Événements). Les participants doivent se connecter 10 minutes avant le début de la webémission. La version sur demande de la webémission sera disponible sur le site Web d’IGATE peu après la conclusion de la téléconférence.

Les investisseurs, les investisseurs potentiels, les actionnaires et les détenteurs d’obligations peuvent accéder à la rediffusion téléphonique en composant le 877-660-6853 (numéro gratuit) ou le 201-612-7415 (numéro payant) et en saisissant le numéro de la conférence : 13585487. La rediffusion téléphonique sera disponible jusqu’au 30 juillet 2014.

À propos d’IGATE

IGATE, premier prestataire mondial de solutions technologiques intégrées et fondées sur des opérations, est basé à Bridgewater, dans le New Jersey. IGATE propose aux entreprises en Amérique du Nord, en Europe et dans la région Asie-Pacifique, dont elle est le partenaire privilégié, des solutions qui relèvent les défis commerciaux de leurs clients en s’appuyant sur ses capacités en termes de technologies et de processus, confortées par une connaissance pointue des impératifs du domaine et du secteur. Avec un chiffre d’affaires de plus de 1,1 milliard USD et plus de 32 000 collaborateurs de talent à son actif à l’échelle mondiale, IGATE offre des plates-formes et applications commercialisées qui par la combinaison de leur rapidité, leur souplesse et leur caractère inventif permettent à ses clients dans divers secteurs de bénéficier de l’avantage en termes d’innovation et d’avantage concurrentiel dont ils ont besoin. IGATE est cotée au NASDAQ sous le symbole IGTE.

Suivez IGATE sur Twitter : @IGATE_Corp
IGATE sur Facebook : www.facebook.com\igateofficial

Utilisation de mesures comptables non PCGR

Ce communiqué de presse contient des mesures financières non PCGR, telles que définies par la Commission des valeurs mobilières. Ces mesures non PCGR ne sont pas conformes à et ne remplacent pas les mesures préparées conformément aux principes comptables généralement acceptés aux États-Unis (« PCGR ») et peuvent être différentes des mesures non PCGR utilisées par d’autres sociétés. En outre, ces mesures non PCGR ne sont pas fondées sur n’importe quel ensemble complet de règles ou de principes comptables. Le rapprochement de ces mesures non PCGR et des mesures PCGR comparables est inclus dans les tableaux financiers joints.

IGATE est convaincue que les mesures non PCGR ont des limites en ce qu’elles ne reflètent pas tous les montants associés aux résultats des activités d’IGATE comme déterminés en accord avec les PCGR, et que ces mesures doivent uniquement servir à évaluer les résultats des activités d’IGATE en association avec les mesures PCGR correspondantes. Ces mesures non PCGR doivent être considérées comme des mesures complémentaires et ne doivent pas être analysées de façon isolée ou être interprétées comme ayant une importance supérieure à celles des mesures PCGR.

IGATE est convaincue que la divulgation de l’EBITDA ajusté, du chiffre d’affaires net non PCGR et des bénéfices dilués par action non PCGR en sus des mesures PCGR qui leur sont associées offre aux investisseurs une plus grande transparence des informations utilisées par la direction d’IGATE au cours de sa prise de décisions financières et opérationnelles. Ces mesures non PCGR sont également utilisées par la direction relativement aux programmes de rémunérations des performances d’IGATE.

Plus particulièrement, les mesures financières non PCGR de la présente excluent les éléments suivants :

  • Amortissement d’immobilisations incorporelles : les immobilisations incorporelles sont surtout composées de relations clients. Nous encourons des charges relatives à l’amortissement de ces immobilisations incorporelles. Ces charges sont comprises dans la présentation PCGR des résultats d’exploitation, de la marge d’exploitation, du revenu net et des bénéfices dilués par action. Nous excluons ces charges à des fins de calcul de ces mesures non PCGR.
  • Rémunération sous forme d’actions : même si la rémunération sous forme d’actions est une composante importante de la rémunération des employés et des cadres d’IGATE, la détermination de la juste valeur des instruments cotés en bourse implique un jugement extrêmement fiable et l’estimation des dépenses enregistrées peut ne pas refléter leur valeur réelle lors de l’exercice futur ou l’abandon de ces récompenses connexes fondées sur les actions. En outre, contrairement à la rémunération en espèces, la valeur de la rémunération fondée sur les actions est déterminée à l’aide d’une formule complexe qui intègre des facteurs, tels que la volatilité du marché, qui se situent hors du champ de contrôle de la société. La direction est convaincue qu’il est utile d’exclure la rémunération basée sur les actions afin de mieux comprendre les performances à long terme des activités principales d’IGATE.
  • Pertes ou gains de change : il arrive que la société subisse des pertes de change lors du remesurage des soldes de comptes séquestres et des gains de change lors du remesurage de passifs aux intérêts sans contrôle remboursables. IGATE est convaincue que l’élimination de ces éléments non capitalisés à des fins de calcul des mesures non PCGR facilite une meilleure évaluation des performances actuelles d’IGATE et la comparaison avec ses performances passées.
  • Frais de radiation : nous avons volontairement radié les actions de notre filiale majoritairement détenue, IGATE Computer Systems Limited, de la National Stock Exchange of India Limited et du Bombay Stock Exchange Limited, et les American Depository Shares de la bourse de New York. La radiation est une activité rare et les dépenses encourues ne sont pas cohérentes en termes de montants et sont largement influencées par la périodicité et la nature des radiations. IGATE est convaincue que l’élimination de ces dépenses à des fins de calcul des mesures non PCGR facilite une meilleure évaluation des performances actuelles d’IGATE et la comparaison avec ses performances passées.
  • Frais de fusion et de réorganisation : IGATE fusionne et réorganise ses filiales et succursales étrangères pour simplifier la structure de l’entreprise et a encouru des frais légaux et professionnels à cet effet. Les fusions et les réorganisations sont des activités rares et les dépenses encourues reliées à ces dernières ne sont pas cohérentes en termes de montants et sont largement influencées par la périodicité et la nature de la réorganisation. IGATE est convaincue que l’élimination de ces dépenses à des fins de calcul des mesures non PCGR facilite une meilleure évaluation des performances actuelles d’IGATE et la comparaison avec ses performances passées.
  • Dividendes privilégiés et accroissement des actions privilégiées : IGATE a émis des actions privilégiées de série B à 8 %. IGATE a également encouru des frais d’émission, qui ont été déduits des revenus issus de l’émission des actions privilégiées de série B. Les actions privilégiées de série B sont désactualisées sur une période de 6 ans. Toutefois, l’effet de l’inclusion d’unités équivalentes d’actions ordinaires dans les actions privilégiées participantes convertibles n’est pas dilutif aux fins des PCGR. Les bénéfices dilués par action non PCGR ont été calculés en supposant la conversion de toutes les parts d’actions privilégiées en circulation en unités équivalentes d’actions ordinaires. IGATE est convaincu que l’élimination de ces dépenses et l’inclusion d’unités équivalentes d’actions ordinaires dans les actions privilégiées pour calculer les bénéfices dilués par action aux fins de calculer les mesures non PCGR facilite une meilleure évaluation des performances actuelles d’IGATE et la comparaison avec ses performances passées.
  • Pertes sur l’extinction de la dette : IGATE a liquidé sa dette avant son échéance prévue, ce qui a entraîné des charges financières qui n’auraient pas été encourues autrement. Les charges liées à l’extinction de la dette qui sont exclues des bénéfices PCGR afin de déterminer les bénéfices non PCGR comprennent la prime d’extinction payée et la radiation des frais non amortis d’émission de la dette. Ces dépenses sont instables et de nature non récurrente. IGATE est convaincue que leur élimination à des fins de calcul des mesures non PCGR facilite une meilleure évaluation des performances actuelles d’IGATE et la comparaison avec ses performances passées.

Dans le futur, IGATE pourra également et de temps en temps exclure d’autres éléments lors de la présentation de ses résultats financiers.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives qui comprennent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Si ces risques ou incertitudes venaient à se matérialiser ou si une des hypothèses s’avérait incorrecte, les résultats de la société pourraient varier sensiblement de ceux exprimés ou impliqués par de tels hypothèses et énoncés prospectifs. Toutes les déclarations portant sur des perspectives commerciales, des performances attendues des produits et des services de la société envers ses clients et toutes les autres déclarations de ce communiqué autres que les déclarations de nature historique peuvent être interprétées comme des énoncés prospectifs. Des mots tels que « prévoir », « potentiel », « croire », « anticiper », « projeter », « avoir l’intention de » et autres expressions similaires peuvent permettre d’identifier des déclarations prévisionnelles. Les déclarations prévisionnelles de ce communiqué de presse comprennent, sans limitation, les déclarations relatives aux perspectives commerciales, les performances attendues des produits et des services de la société envers ses clients, et d’autres déclarations comportant des risques connus ou non, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent entraîner des différences sensibles entre les résultats, les degrés d’activité, les performances ou les réalisations réels et ceux exprimés ou impliqués dans ce communiqué de presse. Ces facteurs de risques comprennent, entre autres : un contexte économique mondial incertain, des revenus concentrés, de nouvelles stratégies organisationnelles et opérationnelles, des pressions continues sur les tarifs, et un endettement important qui utilisera une grande partie de la trésorerie pour aquitter une telle dette. En conséquence, la société pourrait ne pas disposer des fonds suffisants pour mener ses activités de la manière dont elle l’entend ou dont elle les menait dans le passé. Les risques supplémentaires liés à la société sont exprimés dans le rapport annuel de la société sur le formulaire 10-Q pour l’exercice clos le 31 décembre 2013, dans le rapport trimestriel de la société sur le formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 31 mars 2014 ainsi que dans les autres rapports de la société déposés auprès de la Commission des valeurs mobilières. Comme pour les périodes précédentes, les informations financières avancées dans ce communiqué, notamment les éléments fiscaux, reflètent des estimations basées sur les informations disponibles à l’heure actuelle. La société est convaincue que ces estimations sont correctes, toutefois les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux contenus dans les déclarations prévisionnelles présentées dans ce communiqué de presse. Ces montants peuvent également différer sensiblement des montants réels qui figurent dans le rapport trimestriel de la société sur le formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 juin 2014. La société rejette toute obligation d’actualiser ces énoncés prévisionnels et n’entend pas les modifier en fonction des circonstances. Ce document ne constitue pas une offre d’achat ou de vente de titres dans n’importe quelle juridiction.

 
IGATE CORPORATION
BILANS CONSOLIDÉS CONDENSÉS
(Montants en milliers USD, sauf données par action)
 
      30 juin   31 décembre
2014 2013
(non audité) (audité)
 
ACTIFS :
Actifs à court terme :
Trésorerie et équivalents de trésorerie $ 128 507 $ 204 836
Trésorerie affectée - 360 000
Investissements à court terme 150 864 181 401
Comptes débiteurs, hors provisions de 3 272 et 4 103 USD, respectivement 169 756 157 905
Revenus non facturés 78 660 61 424
Charges constatées d’avance et autres actifs à court terme 39 554 44 492
Versements anticipés des impôts sur le revenu 20 544 838
Actifs d’impôt différés 1 996 10 235
Contrats de dérivés de change 5 756 836
Montants à recevoir des parties liées   7 331     4 046  
Total d’actifs à court terme 602 968 1 026 013
 
Dépôts et autres actifs 22 480 24 930
Versements anticipés des impôts sur le revenu 32 552 32 160
Immobilisations corporelles, nettes de dépréciation cumulée de 121 965 et 108 084 USD, respectivement 201 400 165 581
Baux fonciers 77 798 76 732
Actifs d’impôt différés 15 562 15 153
Écarts d’acquisition 450 655 438 891
Immobilisations incorporelles, nettes   117 153     119 262  
Total d’actifs $ 1 520 568   $ 1 898 722  
 
PASSIFS, ACTIONS PRIVILÉGIÉES ET CAPITAUX PROPRES
Passif à court terme :
Comptes créditeurs $ 10 276 $ 9 268
Marge de crédit 52 000 52 000
Billets de premier rang - 360 000
Prêts à terme 90 000 90 000
Traitements et salaires et coûts connexes 48 301 57 093
Autres charges à payer 76 499 79 785
Impôts sur le revenu à payer 3 049 5 802
Contrats de dérivés de change 583 909
Chiffre d’affaires reporté   19 455     17 776  
Total passif à court terme 300 163 672 633
 
Autre passif à long terme 5 420 3 532
Billets de premier rang 325 000 410 000
Prêts à terme 270 000 270 000
Impôts sur le revenu à payer 20 084 13 936
Obligation fiscale différée   35 199     41 717  
Total passif   955 866     1 411 818  
 
Actions privilégiées de série B, sans valeur nominale   427 184     410 371  
 
Capitaux propres :
Action ordinaire, valeur nominale 0,01 USD par action 599 594
Actions ordinaires de trésorerie, avec frais (14 714 ) (14 714 )
Capital d’apport additionnel 217 232 204 143
Bénéfices non distribués 286 669 268 750
Autre perte globale cumulée   (357 482 )   (387 115 )
Total des capitaux propres d’IGATE Corporation 132 304 71 658
Intérêts minoritaires   5 214     4 875  
Total fonds propres   137 518     76 533  
Total des passifs, des actions privilégiées et des capitaux propres $ 1 520 568   $ 1 898 722  
 
IGATE CORPORATION
COMPTES DE RÉSULTATS CONSOLIDÉS CONDENSÉS
(Montants en milliers USD)
(Non audité)
           
Trimestre clos au Six mois clos au
30 juin 30 juin
2014 2013 2014 2013
Chiffre d’affaires $ 311 745 $ 283 268 $ 613 951 $ 558 186
Coûts du chiffre d’affaires (sans les dépréciations et amortissements)   197 733     175 771     386 513     346 010  
Marge brute 114 012 107 497 227 438 212 176
Frais de vente, généraux et administratifs 47 508 49 350 90 169 92 142
Dépréciation et amortissement   8 718     8 595     18 276     17 866  
Résultat d’exploitation 57 786 49 552 118 993 102 168
Pertes sur l’extinction de la dette : (51 760 ) - (51 760 ) -
Autres produits (pertes), nets   (5 839 )   (4 712 )   (21 910 )   (7 608 )
Bénéfice avant impôts sur le revenu 187 44 840 45 323 94 560
Charge d’impôts sur le revenu (profit)   (3 027 )   14 867     10 398     29 827  
Chiffre d’affaires net avant intérêts minoritaires 3 214 29 973 34 925 64 733
Intérêts minoritaires   98     -     193     -  
Chiffre d’affaires net attribuable à IGATE Corporation 3 116 29 973 34 732 64 733
Accroissement sur actions privilégiées 145 120 284 235
Dividendes sur actions privilégiées   8 390     7 752     16 529     15 252  
Revenu net (perte) attribuable aux actionnaires ordinaires IGATE $ (5 419 ) $ 22 101   $ 17 919   $ 49 246  
 
IGATE CORPORATION
Bénéfice par action
(Montants en milliers USD, sauf données par action)
(non audité)
 
        Trois mois clos au 30 juin   Six mois clos au 30 juin

DÉTAILS

2014   2013 2014   2013
Revenu net (perte) attribuable aux actionnaires ordinaires IGATE $ (5 419 ) $ 22 101 $ 17 919 $ 49 246
Plus : dividendes sur les actions privilégiées de série B   8 390     7 752   16 529   15 252
2 971 29 853 34 448 64 498
Moins : dividendes sur
Actions privilégiées de série B [A]   8 390     7 752   16 529   15 252
Revenu non distribué (perte) $ (5 419 ) $ 22 101 $ 17 919 $ 49 246
 
Allocation du revenu non distribué (perte)
Actions ordinaires [B] (3 987 ) 16 479 13 184 36 718
Actions de négociation restreinte non acquises [C] - 6 - 14
Actions privilégiées de série B [D]   (1 432 )   5 616   4 735   12 514
$ (5 419 ) $ 22 101 $ 17 919 $ 49 246
 
Actions en circulation pour allocation de revenu non distribué :
Actions ordinaires 58 864 57 301 58 864 57 301
Actions de négociation restreinte non acquises - 23 - 23
Actions privilégiées de série B   21 139     19 529   21 139   19 529
  80 003     76 853   80 003   76 853
 
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation :
Actions ordinaires [E] 58 836 57 288 58 762 57 403
Actions de négociation restreinte non acquises [F] - 23 - 23
Actions privilégiées de série B [G]   21 139     19 529   21 139   19 529
  79 975     76 840   79 901   76 955
 
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation 58 836 57 288 58 762 57 403
Effet dilutif des options d’actions et des actions restreintes en circulation   1 856     1 611   1 857   1 683
Nombre moyen pondéré dilué d’actions en circulation [H]   60 692     58 899   60 619   59 086
 
Bénéfices distribués par action :
Actions privilégiées de série B [I=A/G] $ 0,40 $ 0,40 $ 0,78 $ 0,79
 
Bénéfices non distribués par action :
Actions ordinaires [J=B/E] (0,07 USD ) $ 0,29 $ 0,22 $ 0,65
Actions de négociation restreinte non acquises [K=C/F] - $ 0,29 - $ 0,65
Actions privilégiées de série B [L=D/G] (0,07 USD ) $ 0,29 $ 0,22 $ 0,65
 
 
Bénéfice de base par action
Actions ordinaires [J] (0,07 USD ) $ 0,29 $ 0,22 $ 0,65
Actions de négociation restreinte non acquises [K] - $ 0,29 - $ 0,65
Actions privilégiées de série B [I+L] $ 0,33 $ 0,69 $ 1 $ 1,44
 
Bénéfice par action dilué [[B+C]/H] (0,07 USD ) $ 0,28 $ 0,22 $ 0,62
 

Le nombre d’actions privilégiées participatives convertibles en circulation pour lesquelles le bénéfice par action a dépassé le bénéfice par action des actions ordinaires totalise 21,1 millions USD et 19,5 millions USD pour les 3 mois et les 6 mois clos les 30 juin 2014 et 2013, respectivement. Ces actions sont exclues du calcul des bénéfices dilués par action, car elles sont anti-dilutives.

 
IGATE CORPORATION
Rapprochement du revenu net d’impôt et de l’EBITDA ajusté
(Montants en milliers USD)
(Non audité)
 
      Trimestre clos au   Six mois clos au
30 juin 30 juin
2014   2013 2014   2013
 
Revenu net $ 3 214 $ 29 973 $ 34 925 $ 64 733
Ajustements :
Dépréciation et amortissement 8 718 8 595 18 276 17 866
Intérêts débiteurs 12 196 24 112 35 825 46 769
Charge d’impôt sur le revenu (3 027 ) 14 867 10 398 29 827
Autres produits, nets (3 640 ) (17 417 ) (10 994 ) (34 697 )
Gains de change (2 717 ) (1 983 ) (2 921 ) (4 464 )
Rémunération sous forme d’actions 3 519 3 240 7 816 6 365
Perte sur extinction de la dette 51 760 - 51 760 -
Frais de radiation : - - - 93
Frais de fusion et de réorganisation :   -     4 845     130     5 264  
EBITDA ajusté (mesure non PCGR) $ 70 023   $ 66 232   $ 145 215   $ 131 756  
 
 
La société présente les mesures financières EBITDA et EBITDA ajustées non PCGR, car la direction utilise ces mesures pour surveiller et évaluer les performances de l’entreprise et est convaincue que la présentation de ces mesures permettra aux investisseurs de mieux analyser les tendances de l’entreprise et d’évaluer ses performances sous-jacentes par rapport à d’autres entreprises de ce secteur.
 
IGATE CORPORATION
Rapprochement de certaines mesures PCGR et des mesures non PCGR
(Montants en milliers USD, sauf données par action)
(non audité)
 
      Trimestre clos au   Six mois clos au
30 juin 30 juin
2014   2013 2014   2013
Revenu net PCGR attribuable aux actionnaires ordinaires IGATE $ (5 419 ) $ 22 101 $ 17 919 $ 49 246
Ajustements :
Dividendes privilégiés et accroissement des actions privilégiées 8 535 7 872 16 813 15 487
Amortissement d’immobilisations incorporelles 2 701 2 692 5 281 5 440
Rémunération sous forme d’actions 3 519 3 240 7 816 6 365
Frais de radiation - - - 93
Frais de fusion et de réorganisation : - 4 845 130 5 264
Pertes de change sur couverture et remesurage d’acquisition - 88 - 489
Abandon d’options sur actions acquises - (3 005 ) - (3 005 )
Perte sur extinction de la dette 51 760 - 51 760 -
Ajustements d’impôts sur le revenu   (21 574 )   (3 327 )   (23 817 )   (5 008 )
Revenu net non PCGR attribuable aux actionnaires ordinaires IGATE $ 39 522   $ 34 506   $ 75 902   $ 74 371  
 
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation de base : 58 836 57 311 58 762 57 426
Plus : conversion supposée des actions privilégiées   21 139     19 529     21 139     19 529  
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation non PCGR de base :   79 975     76 840     79 901     76 955  
 
Nombre moyen d’actions ordinaires diluées émises et en circulation 60 692 58 899 60 619 59 086
Plus : conversion supposée des actions privilégiées   21 139     19 529     21 139     19 529  
Nombre moyen d’équivalents d’actions ordinaires diluées émises et en circulation   81 831     78 428     81 758     78 615  
 
BPA de base (PCGR) sur BPA de base (Non PCGR) :
BPA de base (PCGR) $ (0,07 ) $ 0,29 $ 0,22 $ 0,65
Dividendes privilégiés et accroissement des actions privilégiées 0,11 0,10 0,21 0,20
Amortissement d’immobilisations incorporelles 0,03 0,04 0,07 0,08
Rémunération sous forme d’actions 0,04 0,04 0,10 0,08
Frais de radiation : - - - 0,00
Frais de fusion et de réorganisation : - 0,06 0,00 0,06
Pertes de change sur couverture et remesurage d’acquisition - (0,00 ) - 0,00
Abandon d’options sur actions acquises - (0,04 ) - (0,04 )
Pertes sur l’extinction de la dette : 0,65 - 0,65 -
Ajustements d’impôts sur le revenu   (0,27 )   (0,04 )   (0,30 )   (0,06 )
BPA de base (non PCGR) $ 0,49   $ 0,45   $ 0,95   $ 0,97  
 
BPA de base dilué (PCGR) sur BPA de base dilué (non PCGR) :
BPA de base dilué (PCGR) $ (0,07 ) $ 0,28 $ 0,22 $ 0,62
Dividendes privilégiés et accroissement des actions privilégiées 0,11 0,10 0,21 0,20
Amortissement d’immobilisations incorporelles 0,03 0,04 0,06 0,08
Rémunération sous forme d’actions 0,04 0,04 0,10 0,08
Frais de radiation : - - - -
Frais de fusion et de réorganisation : - 0,06 0,00 0,07
Pertes de change sur couverture et remesurage d’acquisition - (0,00 ) - -
Abandon d’options sur actions acquises - (0,04 ) - (0,04 )
Perte sur extinction de la dette 0,63 - 0,63 -
Ajustements d’impôts sur le revenu   (0,26 )   (0,04 )   (0,29 )   (0,06 )
BPA de base dilué (non PCGR) $ 0,48   $ 0,44   $ 0,93   $ 0,95  
 

Divulgation de l’EBITDA ajusté non PCGR

IGATE divulgue son EBITDA ajusté pour présenter une mesure supplémentaire de ses performances. L’EBITDA ajusté est le revenu net plus (i) la dépréciation et l’amortissement, (ii) les intérêts débiteurs, (iii) la charge d’impôts sur le revenu, moins (iv) les autres revenus, nets plus (v) les gains ou pertes de change, (vi) la rémunération à base d’actions (vii) les frais de radiation, (viii) les dépenses de fusion et de réorganisation (ix) la perte sur extinction de dette. Nous avons supprimé l’impact des éléments ci-dessus, car nous estimons qu’ils ne sont pas représentatifs de nos performances d’exploitation continuelles. Ces ajustements sont détaillés ci-dessous. Nous vous invitons à évaluer ces ajustements et les raisons pour lesquelles nous leur donnons de l’importance en vue d’approfondir l’analyse. En évaluant l’EBITDA ajusté, n’oubliez pas que dans le futur les dépenses engagées seront identiques ou similaires à certains des ajustements présentés ici. Cette présentation de l’EBITDA ajusté ne devrait pas être interprétée comme présomption que nos résultats futurs ne seront pas affectés par des éléments inhabituels ou ponctuels.

Nous présentons notre EBITDA ajusté, car nous croyons qu’il permet aux investisseurs et aux analystes de comparer nos performances entre nos périodes de rapport de manière cohérente. En effet, nous en excluons les éléments que nous estimons non représentatifs de nos performances d’exploitation de base. En outre, nous utilisons l’EBITDA ajusté aux fins suivantes : (i) c’est un facteur d’évaluation des performances de la direction pour le calcul de la rémunération incitative, (ii) c’est un moyen d’évaluer l’efficacité de nos stratégies commerciales et (iii)car  notre convention de crédit et notre fiducie utilisent des mesures identiques à celles de l’EBITDA ajusté pour mesurer notre conformité à certaines clauses.

En tant qu’outil d’analyses, l’EBITDA ajusté présente quelques limites. En voici certaines :

  • L’EBITDA ajusté ne reflète pas nos dépenses en espèces, ni nos exigences futures en matière de dépenses en immobilisations ou d’engagements contractuels ;
  • L’EBITDA ajusté ne reflète pas les modifications, ni les exigences en espèces de notre fonds de roulement ;
  • L’EBITDA ajusté ne reflète pas les intérêts débiteurs importants, ni les exigences de trésorerie nécessaires pour nous acquitter des intérêts ou des paiements principaux relatifs à nos dettes ; même si la dépréciation et l’amortissement constituent une charge hors caisse, des actifs dépréciés et amortis devront souvent être remplacés par la suite, et l’EBITDA ajusté ne reflète pas les exigences de trésorerie nécessaires à ces remplacements ; la rémunération sans décaissement effectif est un élément essentiel de notre plan global de rémunération incitative à long terme, et le restera. Nous l’excluons toutefois des dépenses dans l’évaluation de nos performances d’opérations en cours pour une période précise ; et
  • L’EBITDA ajusté ne reflète pas l’impact de certaines charges de trésorerie résultant d’éléments que nous n’estimons pas significatifs de nos opérations en cours ; en outre, d’autres entreprises de notre secteur peuvent calculer leur EBITDA ajusté de manière différente, ce qui en limite l’utilité comparative.
  • En raison de ces limites, l’EBITDA ajusté ne doit pas être évalué séparément des mesures des performances calculées conformément aux PCGR, ou s’y substituer. Nous compensons ces limites en nous fiant principalement à nos résultats conformes aux PCGR et en utilisant l’EBITDA ajusté en complément.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

More Stories By Business Wire

Copyright © 2009 Business Wire. All rights reserved. Republication or redistribution of Business Wire content is expressly prohibited without the prior written consent of Business Wire. Business Wire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
SYS-CON Events announced today that IceWarp will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. IceWarp, the leader of cloud and on-premise messaging, delivers secured email, chat, documents, conferencing and collaboration to today's mobile workforce, all in one unified interface
The Internet of Things (IoT) is about the digitization of physical assets including sensors, devices, machines, gateways, and the network. It creates possibilities for significant value creation and new revenue generating business models via data democratization and ubiquitous analytics across IoT networks. The explosion of data in all forms in IoT requires a more robust and broader lens in order to enable smarter timely actions and better outcomes. Business operations become the key driver of IoT applications and projects. Business operations, IT, and data scientists need advanced analytics t...
With the proliferation of connected devices underpinning new Internet of Things systems, Brandon Schulz, Director of Luxoft IoT – Retail, will be looking at the transformation of the retail customer experience in brick and mortar stores in his session at @ThingsExpo. Questions he will address include: Will beacons drop to the wayside like QR codes, or be a proximity-based profit driver? How will the customer experience change in stores of all types when everything can be instrumented and analyzed? As an area of investment, how might a retail company move towards an innovation methodolo...
As more and more data is generated from a variety of connected devices, the need to get insights from this data and predict future behavior and trends is increasingly essential for businesses. Real-time stream processing is needed in a variety of different industries such as Manufacturing, Oil and Gas, Automobile, Finance, Online Retail, Smart Grids, and Healthcare. Azure Stream Analytics is a fully managed distributed stream computation service that provides low latency, scalable processing of streaming data in the cloud with an enterprise grade SLA. It features built-in integration with Azur...
WebRTC has had a real tough three or four years, and so have those working with it. Only a few short years ago, the development world were excited about WebRTC and proclaiming how awesome it was. You might have played with the technology a couple of years ago, only to find the extra infrastructure requirements were painful to implement and poorly documented. This probably left a bitter taste in your mouth, especially when things went wrong.
As more intelligent IoT applications shift into gear, they’re merging into the ever-increasing traffic flow of the Internet. It won’t be long before we experience bottlenecks, as IoT traffic peaks during rush hours. Organizations that are unprepared will find themselves by the side of the road unable to cross back into the fast lane. As billions of new devices begin to communicate and exchange data – will your infrastructure be scalable enough to handle this new interconnected world?
Too often with compelling new technologies market participants become overly enamored with that attractiveness of the technology and neglect underlying business drivers. This tendency, what some call the “newest shiny object syndrome,” is understandable given that virtually all of us are heavily engaged in technology. But it is also mistaken. Without concrete business cases driving its deployment, IoT, like many other technologies before it, will fade into obscurity.
Consumer IoT applications provide data about the user that just doesn’t exist in traditional PC or mobile web applications. This rich data, or “context,” enables the highly personalized consumer experiences that characterize many consumer IoT apps. This same data is also providing brands with unprecedented insight into how their connected products are being used, while, at the same time, powering highly targeted engagement and marketing opportunities. In his session at @ThingsExpo, Nathan Treloar, President and COO of Bebaio, will explore examples of brands transforming their businesses by t...
SYS-CON Events announced today that Micron Technology, Inc., a global leader in advanced semiconductor systems, will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. Micron’s broad portfolio of high-performance memory technologies – including DRAM, NAND and NOR Flash – is the basis for solid state drives, modules, multichip packages and other system solutions. Backed by more than 35 years of technology leadership, Micron's memory solutions enable the world's most innovative computing, consumer,...
Through WebRTC, audio and video communications are being embedded more easily than ever into applications, helping carriers, enterprises and independent software vendors deliver greater functionality to their end users. With today’s business world increasingly focused on outcomes, users’ growing calls for ease of use, and businesses craving smarter, tighter integration, what’s the next step in delivering a richer, more immersive experience? That richer, more fully integrated experience comes about through a Communications Platform as a Service which allows for messaging, screen sharing, video...
SYS-CON Events announced today that Pythian, a global IT services company specializing in helping companies leverage disruptive technologies to optimize revenue-generating systems, has been named “Bronze Sponsor” of SYS-CON's 17th Cloud Expo, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. Founded in 1997, Pythian is a global IT services company that helps companies compete by adopting disruptive technologies such as cloud, Big Data, advanced analytics, and DevOps to advance innovation and increase agility. Specializing in designing, imple...
Akana has announced the availability of the new Akana Healthcare Solution. The API-driven solution helps healthcare organizations accelerate their transition to being secure, digitally interoperable businesses. It leverages the Health Level Seven International Fast Healthcare Interoperability Resources (HL7 FHIR) standard to enable broader business use of medical data. Akana developed the Healthcare Solution in response to healthcare businesses that want to increase electronic, multi-device access to health records while reducing operating costs and complying with government regulations.
SYS-CON Events announced today that HPM Networks will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. For 20 years, HPM Networks has been integrating technology solutions that solve complex business challenges. HPM Networks has designed solutions for both SMB and enterprise customers throughout the San Francisco Bay Area.
For IoT to grow as quickly as analyst firms’ project, a lot is going to fall on developers to quickly bring applications to market. But the lack of a standard development platform threatens to slow growth and make application development more time consuming and costly, much like we’ve seen in the mobile space. In his session at @ThingsExpo, Mike Weiner, Product Manager of the Omega DevCloud with KORE Telematics Inc., discussed the evolving requirements for developers as IoT matures and conducted a live demonstration of how quickly application development can happen when the need to comply wit...
The Internet of Everything (IoE) brings together people, process, data and things to make networked connections more relevant and valuable than ever before – transforming information into knowledge and knowledge into wisdom. IoE creates new capabilities, richer experiences, and unprecedented opportunities to improve business and government operations, decision making and mission support capabilities.
Explosive growth in connected devices. Enormous amounts of data for collection and analysis. Critical use of data for split-second decision making and actionable information. All three are factors in making the Internet of Things a reality. Yet, any one factor would have an IT organization pondering its infrastructure strategy. How should your organization enhance its IT framework to enable an Internet of Things implementation? In his session at @ThingsExpo, James Kirkland, Red Hat's Chief Architect for the Internet of Things and Intelligent Systems, described how to revolutionize your archit...
MuleSoft has announced the findings of its 2015 Connectivity Benchmark Report on the adoption and business impact of APIs. The findings suggest traditional businesses are quickly evolving into "composable enterprises" built out of hundreds of connected software services, applications and devices. Most are embracing the Internet of Things (IoT) and microservices technologies like Docker. A majority are integrating wearables, like smart watches, and more than half plan to generate revenue with APIs within the next year.
Growth hacking is common for startups to make unheard-of progress in building their business. Career Hacks can help Geek Girls and those who support them (yes, that's you too, Dad!) to excel in this typically male-dominated world. Get ready to learn the facts: Is there a bias against women in the tech / developer communities? Why are women 50% of the workforce, but hold only 24% of the STEM or IT positions? Some beginnings of what to do about it! In her Opening Keynote at 16th Cloud Expo, Sandy Carter, IBM General Manager Cloud Ecosystem and Developers, and a Social Business Evangelist, d...
In his keynote at 16th Cloud Expo, Rodney Rogers, CEO of Virtustream, discussed the evolution of the company from inception to its recent acquisition by EMC – including personal insights, lessons learned (and some WTF moments) along the way. Learn how Virtustream’s unique approach of combining the economics and elasticity of the consumer cloud model with proper performance, application automation and security into a platform became a breakout success with enterprise customers and a natural fit for the EMC Federation.
The Internet of Things is not only adding billions of sensors and billions of terabytes to the Internet. It is also forcing a fundamental change in the way we envision Information Technology. For the first time, more data is being created by devices at the edge of the Internet rather than from centralized systems. What does this mean for today's IT professional? In this Power Panel at @ThingsExpo, moderated by Conference Chair Roger Strukhoff, panelists addressed this very serious issue of profound change in the industry.