Welcome!

Web 2.0 Authors: Victoria Livschitz, Lori MacVittie, Pat Romanski, Liz McMillan, Larry Dragich

News Feed Item

FOX Sports et la NFL comptent sur Level 3 pour diffuser le Super Bowl pour la 25ème année consécutive

-- Level 3 utilise Vyvx VenueNet+ pour retransmettre le Super Bowl XLVIII auprès d'un public mondial

BROOMFIELD, Colorado et PARIS, 29 janvier 2014 /PRNewswire/ -- Level 3 Communications, Inc. (NYSE : LVLT) a annoncé aujourd'hui que, pour la 25ème année consécutive, la société fournira les services vidéo pour la retransmission télévisée du Super Bowl XLVIII le 2 février prochain, en utilisant la technologie Vyvx VenueNet+ de Level 3.

Le Super Bowl, l'un des événements majeurs de la télévision américaine avec chaque année le plus fort taux d'audience, comporte un ensemble unique d'exigences de diffusion visant à garantir une retransmission fluide en haute définition (HD) du match pour les fervents fans de football à travers le monde entier. Le Super Bowl XLVIII présente une complexité supplémentaire liée à la mise en place, pour la toute première fois, d'un site de diffusion séparé sur Times Square pour FOX Sports. Le site distant de Times Square comprend un espace de bureaux temporaire de 418 mètres carrés (4 500 pieds carrés), utilisant plus de 60 900 mètres (200 000 pieds) de câbles.

Cette année, le Super Bowl aura lieu au MetLife Stadium à East Rutherford, dans le New Jersey, qui est relié directement au réseau en fibre optique sophistiqué de Level 3, permettant ainsi la retransmission télévisée de l'événement. Les équipements et la connectivité de Level 3 sur le site fournissent à FOX un service hautement diversifié de bout en bout sur le réseau afin de garantir une meilleure fiabilité et un meilleur contrôle du processus de fourniture. Dans le cadre du service, FOX utilisera également les services de compression JPEG 2000 de Level 3, que le diffuseur a employé sur tous les sites de la NFL durant la saison 2013. Au total, plus de 5 000 heures de contenu vidéo seront enregistrées, encodées et transportées sur la plate-forme Vyvx VenueNet+ de Level 3 dans le cadre de la couverture du Super Bowl.

« C'est la première fois dans son histoire que le Super Bowl sera joué en extérieur en hiver. Dans le cadre de la célébration de cet événement sans précédent, FOX sera présente sur Times Square pendant une semaine de couverture avant le match », a affirmé Keith Goldberg, vice-président des opérations internationales et des services de transmission chez FOX Networks Group. « Plus que jamais, la performance est essentielle, et l'excellente réputation de Level 3 dans la retransmission du Super Bowl en plus de notre collaboration sur bon nombre de nos précédents événements sportifs professionnels avec Level 3 a été au final un facteur clé dans notre décision de travailler avec cette société en 2014. »

L'année 2014 marquera une grande première dans la  retransmission du Super Bowl par FOX et incluant une couverture en direct étendue par FOX Sports 1 (FS1). FS1 est la nouvelle chaîne câblée multisports nationale de FOX diffusant 24h/24 et 7j/7 ; elle a été lancée l'an dernier dans plus de 90 millions de foyers.

« Le Super Bowl de cette année est une première pour nous, en ce sens qu'il se tient dans un stade où nous n'avons jamais organisé d'événement de cette ampleur auparavant », a déclaré Glenn Adamo, vice-président des opérations médias à la NFL. « Du fait de ce niveau de complexité, il est important que nous fassions appel à un partenaire de confiance pour nous aider à retransmettre le match aux spectateurs du monde entier. Nous utilisons Level 3 depuis 25 ans, et chaque année, la société a été en mesure de garantir que les fervents fans de football de la NFL bénéficient de la meilleure qualité de diffusion possible. »

En plus de la diffusion du match, Level 3 transmettra également les signaux d'avant-match et d'après-match à tous les centres opérationnels de la NFL ; NFL Films à Mt Laurel, dans le New Jersey, et les studios NFL Network à Culver City, en Californie, le NFL Network Master Control à Atlanta, ainsi que les autres réseaux de diffusion et sites de téléport satellitaire pour une distribution mondiale.

« La retransmission du Super Bowl de l'an dernier a été regardée par une audience totale estimée à 108,4 millions de téléspectateurs aux États-Unis – ce qui en fait le troisième programme de télévision le plus regardé de l'histoire – et Level 3 a joué un rôle déterminant pour en arriver là », a affirmé Mark Taylor, vice-président des services médias et IP chez Level 3. « Nous avons travaillé avec FOX et la NFL pendant de nombreuses années, nous savons donc à quel point il est important de fournir une retransmission sans interruption pour leurs téléspectateurs. Depuis la planification et la stratégie jusqu'à la mise en œuvre et l'exécution, nous sommes là à toutes les étapes. »

La technologie Vyvx VenueNet+ de Level 3 est conçue pour fournir des services de vidéo numérique haute définition et simple définition sans équivalent, auxquels sont ajoutés l'encodage HD et SD, l'Internet haut débit et des services de téléphonie. La technologie Vyvx est utilisée dans l'ensemble des 31 sites de football de la NFL à travers le pays.

La retransmission du Super Bowl XLVIII se fera sur les réseaux FOX le 2 février à 18 h 30 (HNE). Pour plus d'informations sur les solutions vidéo et de streaming de Level 3, visitez www.level3videocloud.com.

À propos de Level 3 Communications
Level 3 Communications, Inc. (NYSE : LVLT) figure au classement Fortune 500 et fournit des services de communications aux niveaux local, national et mondial à une clientèle qui inclut des entreprises, des gouvernements et des opérateurs. Level 3 offre un portefeuille complet de solutions sécurisées et gérées, parmi lesquelles des solutions de fibres optiques et d'infrastructures, des communications voix sur IP et de données, des services Ethernet étendus, la distribution de vidéos et de contenus et des solutions de centres de données et dans le Cloud. Level 3 répond aux besoins de ses clients sur plus de 500 marchés dans 55 pays par le biais d'une plateforme de services mondiale soutenue par ses propres réseaux à fibres optiques sur trois continents et connectée par des installations sous-marines étendues. Pour plus d'informations, veuillez consulter www.level3.com ou rejoignez-nous sur Twitter, Facebook et LinkedIn.

© Level 3 Communications, LLC. Tous droits réservés. Level 3, Level 3 Communications, Level (3) et le logo Level 3 sont des marques de service déposées ou des marques de service appartenant à Level 3 Communications, LLC et/ou à l'une de ses sociétés affiliées aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Tous les autres noms de services, noms de produits, noms de sociétés ou logos inclus dans le présent document sont des marques de commerce ou des marques de service appartenant à leurs propriétaires respectifs. Les services de Level 3 sont fournis par des filiales de Level 3 Communications, Inc.

Accès aux informations de la société par son site Web
Level 3 possède un site Web d'entreprise à l'adresse www.level3.com. Vous trouverez des informations supplémentaires relatives à la société sur les pages Investors (Investisseurs) de ce même site à l'adresse http://investors.level3.com/. Level 3 utilise son site Web comme moyen de distribution des informations importantes de la société. Level 3 publie régulièrement des informations financières et d'autres informations importantes concernant la société et ses activités, sa situation financière et ses opérations sur les pages Web consacrées aux relations avec les investisseurs.

Les personnes consultant les pages Web consacrées aux relations avec les investisseurs peuvent visualiser et imprimer des copies des documents déposés par Level 3 auprès de la SEC, y compris les rapports périodiques et actuels sur formulaires 10-K, 10-Q et 8-K dans les plus brefs délais raisonnablement possibles après dépôt de ces documents auprès de la SEC.

Des copies des chartes de chacun des comités (audit, rémunération et nomination et gouvernance) du conseil d'administration de Level 3, de ses lignes directrices pour la gouvernance d'entreprise, de son code d'éthique, de ses communiqués de presse et des présentations de ses conférences destinées aux analystes et aux investisseurs sont disponibles par le biais des pages Web consacrées aux relations avec les investisseurs.

Veuillez noter que les informations contenues dans n'importe lequel des sites Web de Level 3 ne sont pas intégrées par renvoi à, ni considérées comme faisant partie d'un quelconque document, sauf si elles sont expressément incorporées par renvoi dans ce document.

Énoncés prospectifs
Certains des énoncés formulés dans ce communiqué de presse sont des énoncés de nature prospective basés sur les convictions ou attentes actuelles de la direction. Ces énoncés prospectifs ne sont pas une garantie de performance et sont assujettis à un certain nombre d'incertitudes et d'autres facteurs, dont bon nombre échappent au contrôle de Level 3, et qui pourraient provoquer un écart considérable entre les événements réels et ceux exprimés ou suggérés dans ces énoncés. Les facteurs importants pouvant empêcher Level 3 d'atteindre ses objectifs déclarés incluent, sans toutefois s'y limiter, la capacité de la société à : intégrer avec succès l'acquisition de Global Crossing ou sinon, réaliser les bénéfices anticipés de celle-ci ; gérer les risques associés à l'incertitude persistante dans l'économie mondiale ; maintenir et accroître le trafic sur son réseau ; développer et maintenir des systèmes efficaces de soutien aux entreprises ; gérer les perturbations ou les pannes des systèmes et des réseaux ; éviter les violations des mesures de sécurité de son système informatique et de son réseau ; développer de nouveaux services qui répondent aux besoins des clients et génèrent des marges acceptables ; défendre ses droits patrimoniaux et de propriété intellectuelle ; gérer l'expansion future ou l'adaptation de son réseau pour rester compétitive ; gérer les baisses continues ou accélérées des prix du marché pour les services de communication ; obtenir de la capacité pour son réseau auprès d'autres fournisseurs et interconnecter son réseau à d'autres réseaux dans des conditions favorables ; attirer et retenir un personnel de gestion qualifié et d'autres employés ; intégrer avec succès de futures acquisitions ; gérer avec efficacité les risques d'ordre politique, législatif, réglementaire, de change et d'autres risques auxquels elle est exposée en raison de ses opérations internationales importantes ; limiter son exposition aux responsabilités éventuelles et satisfaire à l'ensemble des termes et conditions relatifs aux obligations liées au service de sa dette. Des informations supplémentaires concernant d'importants facteurs, dont ceux-ci, sont disponibles dans les documents déposés par Level 3 auprès de la Commission américaine des opérations de Bourse (la « SEC »). Les déclarations de ce communiqué de presse doivent être évaluées à la lumière de ces facteurs importants. Level 3 n'a aucunement l'obligation, et décline expressément toute obligation, de mettre à jour ou de modifier ses énoncés prospectifs, que ce soit suite à l'obtention de nouvelles informations, la survenue d'événements futurs ou pour toute autre raison.

Contacts


Médias :

Investisseurs :

Beatrice Martin-Vignerte

Mark Stoutenberg

+44-(0)-330-060-7342

+1-720-888-2518

[email protected]

[email protected]

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Cultural, regulatory, environmental, political and economic (CREPE) conditions over the past decade are creating cross-industry solution spaces that require processes and technologies from both the Internet of Things (IoT), and Data Management and Analytics (DMA). These solution spaces are evolving into Sensor Analytics Ecosystems (SAE) that represent significant new opportunities for organizations of all types. Public Utilities throughout the world, providing electricity, natural gas and water, are pursuing SmartGrid initiatives that represent one of the more mature examples of SAE. We have s...
The security devil is always in the details of the attack: the ones you've endured, the ones you prepare yourself to fend off, and the ones that, you fear, will catch you completely unaware and defenseless. The Internet of Things (IoT) is nothing if not an endless proliferation of details. It's the vision of a world in which continuous Internet connectivity and addressability is embedded into a growing range of human artifacts, into the natural world, and even into our smartphones, appliances, and physical persons. In the IoT vision, every new "thing" - sensor, actuator, data source, data con...
The Internet of Things is tied together with a thin strand that is known as time. Coincidentally, at the core of nearly all data analytics is a timestamp. When working with time series data there are a few core principles that everyone should consider, especially across datasets where time is the common boundary. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Scott, Director of Enterprise Strategy & Architecture at MapR Technologies, discussed single-value, geo-spatial, and log time series data. By focusing on enterprise applications and the data center, he will use OpenTSDB as an example t...
How do APIs and IoT relate? The answer is not as simple as merely adding an API on top of a dumb device, but rather about understanding the architectural patterns for implementing an IoT fabric. There are typically two or three trends: Exposing the device to a management framework Exposing that management framework to a business centric logic Exposing that business layer and data to end users. This last trend is the IoT stack, which involves a new shift in the separation of what stuff happens, where data lives and where the interface lies. For instance, it's a mix of architectural styles ...
The 3rd International Internet of @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that its Call for Papers is now open. The Internet of Things (IoT) is the biggest idea since the creation of the Worldwide Web more than 20 years ago.
An entirely new security model is needed for the Internet of Things, or is it? Can we save some old and tested controls for this new and different environment? In his session at @ThingsExpo, New York's at the Javits Center, Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, reviewed hands-on lessons with IoT devices and reveal a new risk balance you might not expect. Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, has more than nineteen years' experience managing global security operations and assessments, including a decade of leading incident response and digital forensics. He is co-author of t...
The Internet of Things will greatly expand the opportunities for data collection and new business models driven off of that data. In her session at @ThingsExpo, Esmeralda Swartz, CMO of MetraTech, discussed how for this to be effective you not only need to have infrastructure and operational models capable of utilizing this new phenomenon, but increasingly service providers will need to convince a skeptical public to participate. Get ready to show them the money!
The Internet of Things will put IT to its ultimate test by creating infinite new opportunities to digitize products and services, generate and analyze new data to improve customer satisfaction, and discover new ways to gain a competitive advantage across nearly every industry. In order to help corporate business units to capitalize on the rapidly evolving IoT opportunities, IT must stand up to a new set of challenges. In his session at @ThingsExpo, Jeff Kaplan, Managing Director of THINKstrategies, will examine why IT must finally fulfill its role in support of its SBUs or face a new round of...
One of the biggest challenges when developing connected devices is identifying user value and delivering it through successful user experiences. In his session at Internet of @ThingsExpo, Mike Kuniavsky, Principal Scientist, Innovation Services at PARC, described an IoT-specific approach to user experience design that combines approaches from interaction design, industrial design and service design to create experiences that go beyond simple connected gadgets to create lasting, multi-device experiences grounded in people's real needs and desires.
Enthusiasm for the Internet of Things has reached an all-time high. In 2013 alone, venture capitalists spent more than $1 billion dollars investing in the IoT space. With "smart" appliances and devices, IoT covers wearable smart devices, cloud services to hardware companies. Nest, a Google company, detects temperatures inside homes and automatically adjusts it by tracking its user's habit. These technologies are quickly developing and with it come challenges such as bridging infrastructure gaps, abiding by privacy concerns and making the concept a reality. These challenges can't be addressed w...
The Domain Name Service (DNS) is one of the most important components in networking infrastructure, enabling users and services to access applications by translating URLs (names) into IP addresses (numbers). Because every icon and URL and all embedded content on a website requires a DNS lookup loading complex sites necessitates hundreds of DNS queries. In addition, as more internet-enabled ‘Things' get connected, people will rely on DNS to name and find their fridges, toasters and toilets. According to a recent IDG Research Services Survey this rate of traffic will only grow. What's driving t...
Scott Jenson leads a project called The Physical Web within the Chrome team at Google. Project members are working to take the scalability and openness of the web and use it to talk to the exponentially exploding range of smart devices. Nearly every company today working on the IoT comes up with the same basic solution: use my server and you'll be fine. But if we really believe there will be trillions of these devices, that just can't scale. We need a system that is open a scalable and by using the URL as a basic building block, we open this up and get the same resilience that the web enjoys.
Connected devices and the Internet of Things are getting significant momentum in 2014. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Hunter, Chief Scientist & Technology Evangelist at Greenwave Systems, examined three key elements that together will drive mass adoption of the IoT before the end of 2015. The first element is the recent advent of robust open source protocols (like AllJoyn and WebRTC) that facilitate M2M communication. The second is broad availability of flexible, cost-effective storage designed to handle the massive surge in back-end data in a world where timely analytics is e...
We are reaching the end of the beginning with WebRTC, and real systems using this technology have begun to appear. One challenge that faces every WebRTC deployment (in some form or another) is identity management. For example, if you have an existing service – possibly built on a variety of different PaaS/SaaS offerings – and you want to add real-time communications you are faced with a challenge relating to user management, authentication, authorization, and validation. Service providers will want to use their existing identities, but these will have credentials already that are (hopefully) i...
"Matrix is an ambitious open standard and implementation that's set up to break down the fragmentation problems that exist in IP messaging and VoIP communication," explained John Woolf, Technical Evangelist at Matrix, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
P2P RTC will impact the landscape of communications, shifting from traditional telephony style communications models to OTT (Over-The-Top) cloud assisted & PaaS (Platform as a Service) communication services. The P2P shift will impact many areas of our lives, from mobile communication, human interactive web services, RTC and telephony infrastructure, user federation, security and privacy implications, business costs, and scalability. In his session at @ThingsExpo, Robin Raymond, Chief Architect at Hookflash, will walk through the shifting landscape of traditional telephone and voice services ...
Explosive growth in connected devices. Enormous amounts of data for collection and analysis. Critical use of data for split-second decision making and actionable information. All three are factors in making the Internet of Things a reality. Yet, any one factor would have an IT organization pondering its infrastructure strategy. How should your organization enhance its IT framework to enable an Internet of Things implementation? In his session at Internet of @ThingsExpo, James Kirkland, Chief Architect for the Internet of Things and Intelligent Systems at Red Hat, described how to revolutioniz...
Bit6 today issued a challenge to the technology community implementing Web Real Time Communication (WebRTC). To leap beyond WebRTC’s significant limitations and fully leverage its underlying value to accelerate innovation, application developers need to consider the entire communications ecosystem.
The definition of IoT is not new, in fact it’s been around for over a decade. What has changed is the public's awareness that the technology we use on a daily basis has caught up on the vision of an always on, always connected world. If you look into the details of what comprises the IoT, you’ll see that it includes everything from cloud computing, Big Data analytics, “Things,” Web communication, applications, network, storage, etc. It is essentially including everything connected online from hardware to software, or as we like to say, it’s an Internet of many different things. The difference ...
Cloud Expo 2014 TV commercials will feature @ThingsExpo, which was launched in June, 2014 at New York City's Javits Center as the largest 'Internet of Things' event in the world.