Click here to close now.




















Welcome!

Agile Computing Authors: Gregor Petri, Georgiana Comsa, Elizabeth White, Samuel Scott, Pat Romanski

News Feed Item

Rentabiliweb - Resultats annuels 2012 : Une année charnière

BRUXELLES, February 19, 2013 /PRNewswire/ --

Déploiement opérationnel de l'offre monétique Be2bill
Renforcement des activités B to C toujours fortement génératrices de cash flow

Information règlementée

Rentabiliweb publie ce jour ses résultats de l'exercice 2012. L'année a été marquée par la montée en puissance de la solution de paiement par cartes Be2bill, marché sur lequel le groupe se positionne comme un acteur majeur, et le ralentissement concomitant des activités historiques, tels que la publicité et le micro-paiement.

La croissance du Groupe s'appuie sur deux axes forts :

  • Les activités complémentaires de paiement, de marketing direct et de services télécom, soit un pôle B to B resserré sur les offres les plus pertinentes, permettent de répondre aux enjeux de rentabilité du e-commerce (acquisition de trafic, fidélisation des clients et optimisation des taux de conversion).
  • Les activités B to C fortement génératrices de cash-flow procurent au groupe un levier additionnel de compétence sur les problématiques du e-commerce. Ce pôle est constitué de plusieurs segments : la rencontre, l'astrologie, le féminin bien-être et les communautés.

Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Président du Conseil d'administration du Groupe, déclare :

«Accompagner les e-commerçants est un enjeu majeur pour les acteurs du web. Anticipant depuis 2 ans les mutations dans les comportements des internautes et les enjeux pour les e-commerçants, Rentabiliweb a construit une offre unique qui allie paiement et web-marketing. Cette offre convergente n'existe ni chez les banques traditionnelles, ni chez les Prestataires de Services de Paiement (PSP), ni chez les acteurs du e-marketing. Moins d'un an après sa commercialisation, la solution de paiement Be2bill est déjà utilisée par plus de 200 e-commerçants. Le succès rencontré depuis son lancement confirme la pertinence de l'analyse stratégique.»

Résultats 2012

  • Le  chiffre d'affaires s'établit à 70 M€, reflétant ainsi la bascule entre les activités historiques et les nouveaux leviers de croissance. Le B to C a été marqué par une conjoncture économique difficile qui a pesé sur la consommation des ménages et le marché publicitaire. Dans le pôle B to B, le phénomène marquant aura été la restructuration du portefeuille client de l'activité micro paiement et l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credit, qui, à titre indicatif, pesait 3,5M€ en 2011.
  • Le taux de marge brute se maintient à un niveau élevé et continue à progresser de 58,9% vs 57,2% en 2011.
  • La société a procédé à des recrutements de nouveaux hauts potentiels, à des investissements majeurs et à des réorganisations juridiques pour adapter l'entreprise à son nouveau profil. L'impact pèse à hauteur de 3.1M€ sur l'exercice mais est porteur de synergies qui donneront leur effet dès 2013.
  • L'impact sur les charges liées au lancement et au développement de Be2bill depuis avril 2012 s'établit à 5,7 M€ sur l'exercice. A titre d'exemple, l'extension de l'agrément PCI DSS (normes internationales de sécurisation des transactions), attendue en 2013, a été entièrement financé en 2012.
  • Le Groupe rappelle qu'il dispose d'une situation financière très solide avec des capitaux propre de 68 M€, aucun endettement et une situation nette de trésorerie positive de 7,8 M€.

Chiffres clés de l'exercice 2012

    CHIFFRES CLES CONSOLIDES                2012     2011       Var.
    (en milliers d'euros)
    Chiffre d'affaires consolidé          70 013   83 264     -15,9%

    Marge brute                           41 217   47 595     -13,4%
    Taux de marge brute                    58,9%    57,2%   +1,7 pts
    Résultat opérationnel courant (EBIT)   3 108   15 955     -80,5%
    En % du chiffre d'affaires              4,4%    19,2%  -14,8 pts
    Résultat opérationnel                  1 188   18 183     -93,5%
    En % du chiffre  d'affaires             1,7%    21,8%  -20,1 pts
    Résultat net consolidé                 1 113   10 576     -89,5%
    En % du chiffre d'affaires              1,6%    12,7%  -11,1 pts




Evolution de l'activité de l'exercice 2012

Pôle B to B - Acquisition, fidélisation, monétisation : exploitation des synergies au service du e-commerce

L'activité B to B a réalisé un chiffre d'affaires de 26 M€ sur l'exercice 2012 contre 34,1 M€ en 2011.

Le pôle paiement composé du micro paiement et de l'encaissement de cartes (Be2bill) enregistre une  baisse du chiffre d'affaires notamment liée à l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credit qui représentait 3,5 M€ en 2011 et à la restructuration du portefeuille client de l'activité micro paiement.

Sur le second semestre, l'offre d'encaissement Be2bill a connu une dynamique commerciale très encourageante qui s'est traduite par des signatures de contrats avec de grandes références telles que Winamax, Kenzo ou pêcheur.com (groupe Oxylane) ainsi que par une montée en charge très satisfaisante : 100% des clients confient à Be2bill, chaque mois, une part croissante de leurs flux. Be2bill a par ailleurs consolidé les relations avec ses partenaires notamment avec les CMS (Prestashop, Magento, etc.). La poursuite du déploiement de la solution de paiement par cartes vers un large spectre de e-commerçants et la finalisation de la structuration de Be2Bill devraient permettre d'envisager l'équilibre financier de cette activité à partir des derniers mois de 2013.

L'évolution de l'activité du pôle marketing direct reflète le resserrement des budgets marketing des annonceurs et la volonté du Groupe de recentrer ses offres sur celles les plus génératrices de valeur. Eperflex, la solution de reciblage des cyberacheteurs par e-mail s'impose comme une référence sur le marché et a conclu des accords exclusifs avec des annonceurs comme Zalando, Pixmania, Lastminute, Mistergooddeal et Spartoo,. Eperflex leur permet en effet de générer des ventes additionnelles tout en diminuant les abandons de navigation et les échecs de paiement.

Le pôle télécom a poursuivi sa structuration autour d'un panel d'offres comprenant le routage de campagnes SMS, la fourniture de téléphonie d'entreprise et de centre d'appels, l'infogérance ainsi que le traitement des numéros surtaxés (plate-forme 0800). L'exercice 2012 a été marqué par la signature de contrats clients importants dont les effets sur le chiffre d'affaires se ressentiront dès 2013.

Pôle B to C : Progression constante de l'Astrologie

Le chiffre d'affaires du pôle B to C atteint 44 M€ en 2012 contre 49,1 M€ en 2011.

Le recul du chiffre d'affaires de l'activité Dating, lié à un contexte difficile et concurrentiel, est maîtrisé et en cours d'être compensé par l'astrologie dont la croissance est continue depuis son intégration dans le groupe.

L'activité Astrologie bénéficie de la transition du marché du off line vers le online. Cette mutation, combinée au lancement de nouveaux produits et à l'exploitation de nouveaux canaux de distribution tel que le mobile, permet d'assoir une augmentation du chiffre d'affaires en 2012.

Progression du taux de Marge Brute

La Marge Brute du Groupe s'établit à 41,2 M€ contre 47,6 M€ en  2012, soit un taux de marge brute de 58,9% qui traduit notamment une hausse de 8 points du taux de marge brute du Pôle B to B sous l'effet de la rationalisation du portefeuille de clients de l'activité de micro paiement.  Le pôle B to C a préservé un taux de marge brute très satisfaisant (68,1% contre 72,3% en 2011) qui témoigne de la bonne qualité de ses relations de long terme avec ses partenaires.

Une évolution du Résultat Opérationnel qui reflète la mise en œuvre de la stratégie de croissance

Le résultat opérationnel courant du Groupe s'établit à 3,1 M€ contre 15,9 M€ en 2011.

Le résultat opérationnel courant de l'activité B to B est fortement impacté par la contribution négative de Be2bill à hauteur de 5,7 M€ dont l'essentiel provient des charges de personnel, de marketing et de consulting. Dans cette activité, le Groupe est désormais structuré pour atteindre ses fortes ambitions de conquêtes de parts de marchés.

Dans le pôle B to C, le résultat opérationnel courant ressort à 11M€. Les charges opérationnelles et de personnel ont été maitrisées permettant un maintien des investissements marketing de l'activité Astrologie.

La baisse du résultat opérationnel courant, qui ressort à 1,2M€, s'explique essentiellement par l'existence de coûts exceptionnels non récurrents sur l'année 2012 (principalement le non versement d'un complément de prix et un défaut de paiement d'un de nos clients suite à l'insolvabilité d'un de ses partenaires), alors que le Groupe avait enregistré sur le 1er semestre 2011 un produit exceptionnel de 2,5 millions d'euros (débouclage de la garantie de passif liée à une précédente acquisition).

Au total, le résultat net consolidé s'établit à 1,1 million d'euros au 31 décembre 2012.

Une situation financière solide

Pour l'exercice 2012, le cash-flow disponible s'établit à 1,6 M€ et la trésorerie nette s'élève à 7,8 M€.

Le Groupe affiche une structure financière toujours solide avec des capitaux propres, au 31 décembre 2012, s'élevant à 68,5 M€, et aucun endettement financier.

La stratégie et les actions menées en 2012 permettent au Groupe Rentabiliweb d'attendre désormais des résultats durables. Les premiers indicateurs de 2013 confortent le Groupe dans le choix de sa stratégie.

Prochaine communication

Publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2013 : jeudi 18 avril 2013.

Retrouvez le communiqué sur le site institutionnel du groupe :

http://www.rentabiliweb-group.com/2013/02/19/resultats-annuels-2012-une-annee-charniere/

A propos de Rentabiliweb

Créé en 2002, le Groupe Rentabiliweb offre aux professionnels et aux webmasters la plus importante plate-forme de services de monétisation de leur trafic avec notamment des solutions de paiement et de micro-paiement. Il a été définitivement agréé Etablissement de paiement par la Banque de France et membre du Groupement Carte Bancaire afin de pouvoir offrir des solutions d'encaissement en ligne. Il développe par ailleurs des programmes d'affiliation, offre des solutions de régie publicitaire on-line, des services vocaux interactifs aux médias offline, et possède une expertise reconnue dans les solutions de fidélisation et de Marketing Direct.

Rentabiliweb est également l'un des premiers éditeurs francophones avec un bouquet de services qui couvre l'ensemble du divertissement grand public : astrologie, services communautaires, jeux familiaux, services grand public et conseils aux Internautes, rencontres et dating, féminin et bien être, humour et divertissement...

Le Groupe, coté sur le compartiment C d'Euronext Bruxelles et Paris compte à ce jour 19 filiales implantées en Europe, au Canada et en Asie et emploie 215 collaborateurs répartis dans le monde. Rentabiliweb a dégagé un chiffre d'affaires 2011 de plus de 83 millions d'euros et 16.2M€ d'EBITDA.

Rentabiliweb est une entreprise qui engage sa responsabilité sociale dans les secteurs d'activité qu'elle développe et qui applique rigoureusement les dix principes établis par l'ONU en tant qu'adhérant au Pacte Mondial.

Le Groupe est éligible aux FCPI, disposant du label « Entreprise innovante » d'OSEO, et a reçu la certification PCI-DSS pour sa plate-forme d'encaissement carte bancaire.

ANNEXES

    COMPTE DE RESULTAT                                 2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Chiffre d'affaires                               70 013   83 264
    Marge brute                                      41 217   47 595
    En % du chiffre d'affaires                        58,9%    57,2%
    Autres produits opérationnels                        35      332
    Charges opérationnels                          (24 694) (23 661)
    Charges de personnel                           (11 118)  (8 101)
    Charges de dépréciations et amortissements      (2 332)    (211)
    Résultat opérationel courant                      3 108   15 955
    En % du chiffre d'affaires                         4,4%    19,2%
    Autres produits et charges non courants           (844)    2 688
    Valorisation des actions gratuites et
    warrants                                        (1 076)    (460)
    Résultat opérationel                              1 188   18 183
    En % du chiffre d'affaires                         1,7%    21,8%
    Résultat financier                                (141)       34
    Impôt sur le résultat                                67  (5 005)
    Impôt sur éléments non courants                          (2 635)
    Résultat net consolidé                            1 113   10 576
    En % du chiffre d'affaires                         1,6%    12,7%


    BILAN ACTIF                          2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Ecarts d'acquisition               50 624   50 800
    Immobilisations incorporelles       4 221    4 600
    Immobilisations corporelles         1 161    1 308
    Autres actifs financiers              246      364
    Actifs d'impôts différés            2 607    1 011
    Actifs non courants                58 860   58 083
    Clients et autres débiteurs        27 344   30 899
    Actifs d'impôts exigibles           4 179    2 422
    Trésorerie et équivalents de
    trésorerie                          7 806   11 053
    Actifs courants                    39 329   44 373
    ACTIF TOTAL GENERAL                98 189  102 456

    BILAN PASSIF                         2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Capital social                     23 396   23 307
    Réserves groupe                    43 578   37 155
    Ecarts de conversion groupe          (46)     (56)
    Résultat groupe                     1 114   10 575
    Titres en autocontrôle            (1 589)    (603)
    Produits dérivés                    2 132    1 056
    Intérêts minoritaires                   0        1
    Capitaux propres                   68 585   71 435
    Provisions à long terme               751       86
    Passifs financiers                      3        3
    Passifs d'impôts différés             426      616
    Passifs non courants                1 181      705
    Provisions à court terme              202      171
    Passifs financiers                      5        3
    Fournisseurs et autres créditeurs  23 784   24 593
    Passifs d'impôts exigibles          4 433    5 550
    Passifs courants                   28 423   30 316
    PASSIF TOTAL GENERAL               98 189  102 456


    Tableau des flux de trésorerie                                 2012      2011
    (en milliers d'euros)
    Résultat net des sociétés intégrées                            1 113    10 575
    Elim. des amortissements et provisions                         2 080     (860)
    Elim. de la variation des impôts différés                    (1 785)     (251)
    Elim. des plus ou moins-values de cession                          0         0
    Autres produits et charges sans incidence sur la
    trésorerie                                                     (180)      (79)
    Incidence de la variation du besoin en fonds de
    roulement                                                      1 203     1 104
    Acquisitions nettes d'immobilisations                          (859)   (3 018)
    Cash flow disponible *                                    A    1 572     7 471
    * Avant investissements financiers, opérations
    en capital et opérations de financement

    Acquisitions financières et paiements de complément
    de prix                                                        (750)  (12 346)
    Variation des actifs financiers                                    4       (1)
    Incidence des variations de périmètre                              2       193
    Augmentation de capital                                          203        18
    Dividendes versés                                            (3 509)   (3 477)
    Variation des actions propres                                  (779)        12
    Remboursements d'emprunts et autres dettes                         0       673
    Flux de trésorerie liés aux opérations
    d'investissement et de financement                        B  (4 829)  (14 927)

    Variation de trésorerie et équivalents de
    trésorerie                                              A+B  (3 257)   (7 456)

    Trésorerie et équivalents de trésorerie nette à
    l'ouverture                                                   11 053    18 528
    Trésorerie et équivalents de trésorerie nette à la
    clôture                                                        7 806    11 053
    Incidence des variations de cours des devises                     10      (19)
    Variation de trésorerie et équivalents de trésorerie         (3 257)   (7 456)


CONTACTS

Corporate Communications
IMAGE SEPT
Anne Auchatraire - [email protected]
Claire Doligez - [email protected]
+33-1-53-70-74-70

Relations investisseurs
CALYPTUS
Mathieu Calleux - [email protected]
+33-1-53-65-37-91

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Consumer IoT applications provide data about the user that just doesn’t exist in traditional PC or mobile web applications. This rich data, or “context,” enables the highly personalized consumer experiences that characterize many consumer IoT apps. This same data is also providing brands with unprecedented insight into how their connected products are being used, while, at the same time, powering highly targeted engagement and marketing opportunities. In his session at @ThingsExpo, Nathan Treloar, President and COO of Bebaio, will explore examples of brands transforming their businesses by t...
Through WebRTC, audio and video communications are being embedded more easily than ever into applications, helping carriers, enterprises and independent software vendors deliver greater functionality to their end users. With today’s business world increasingly focused on outcomes, users’ growing calls for ease of use, and businesses craving smarter, tighter integration, what’s the next step in delivering a richer, more immersive experience? That richer, more fully integrated experience comes about through a Communications Platform as a Service which allows for messaging, screen sharing, video...
SYS-CON Events announced today that Pythian, a global IT services company specializing in helping companies leverage disruptive technologies to optimize revenue-generating systems, has been named “Bronze Sponsor” of SYS-CON's 17th Cloud Expo, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. Founded in 1997, Pythian is a global IT services company that helps companies compete by adopting disruptive technologies such as cloud, Big Data, advanced analytics, and DevOps to advance innovation and increase agility. Specializing in designing, imple...
As more and more data is generated from a variety of connected devices, the need to get insights from this data and predict future behavior and trends is increasingly essential for businesses. Real-time stream processing is needed in a variety of different industries such as Manufacturing, Oil and Gas, Automobile, Finance, Online Retail, Smart Grids, and Healthcare. Azure Stream Analytics is a fully managed distributed stream computation service that provides low latency, scalable processing of streaming data in the cloud with an enterprise grade SLA. It features built-in integration with Azur...
SYS-CON Events announced today that Micron Technology, Inc., a global leader in advanced semiconductor systems, will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. Micron’s broad portfolio of high-performance memory technologies – including DRAM, NAND and NOR Flash – is the basis for solid state drives, modules, multichip packages and other system solutions. Backed by more than 35 years of technology leadership, Micron's memory solutions enable the world's most innovative computing, consumer,...
Contrary to mainstream media attention, the multiple possibilities of how consumer IoT will transform our everyday lives aren’t the only angle of this headline-gaining trend. There’s a huge opportunity for “industrial IoT” and “Smart Cities” to impact the world in the same capacity – especially during critical situations. For example, a community water dam that needs to release water can leverage embedded critical communications logic to alert the appropriate individuals, on the right device, as soon as they are needed to take action.
With the Apple Watch making its way onto wrists all over the world, it’s only a matter of time before it becomes a staple in the workplace. In fact, Forrester reported that 68 percent of technology and business decision-makers characterize wearables as a top priority for 2015. Recognizing their business value early on, FinancialForce.com was the first to bring ERP to wearables, helping streamline communication across front and back office functions. In his session at @ThingsExpo, Kevin Roberts, GM of Platform at FinancialForce.com, will discuss the value of business applications on wearable ...
As more intelligent IoT applications shift into gear, they’re merging into the ever-increasing traffic flow of the Internet. It won’t be long before we experience bottlenecks, as IoT traffic peaks during rush hours. Organizations that are unprepared will find themselves by the side of the road unable to cross back into the fast lane. As billions of new devices begin to communicate and exchange data – will your infrastructure be scalable enough to handle this new interconnected world?
While many app developers are comfortable building apps for the smartphone, there is a whole new world out there. In his session at @ThingsExpo, Narayan Sainaney, Co-founder and CTO of Mojio, will discuss how the business case for connected car apps is growing and, with open platform companies having already done the heavy lifting, there really is no barrier to entry.
WebRTC has had a real tough three or four years, and so have those working with it. Only a few short years ago, the development world were excited about WebRTC and proclaiming how awesome it was. You might have played with the technology a couple of years ago, only to find the extra infrastructure requirements were painful to implement and poorly documented. This probably left a bitter taste in your mouth, especially when things went wrong.
Too often with compelling new technologies market participants become overly enamored with that attractiveness of the technology and neglect underlying business drivers. This tendency, what some call the “newest shiny object syndrome,” is understandable given that virtually all of us are heavily engaged in technology. But it is also mistaken. Without concrete business cases driving its deployment, IoT, like many other technologies before it, will fade into obscurity.
The Internet of Things is in the early stages of mainstream deployment but it promises to unlock value and rapidly transform how organizations manage, operationalize, and monetize their assets. IoT is a complex structure of hardware, sensors, applications, analytics and devices that need to be able to communicate geographically and across all functions. Once the data is collected from numerous endpoints, the challenge then becomes converting it into actionable insight.
With the proliferation of connected devices underpinning new Internet of Things systems, Brandon Schulz, Director of Luxoft IoT – Retail, will be looking at the transformation of the retail customer experience in brick and mortar stores in his session at @ThingsExpo. Questions he will address include: Will beacons drop to the wayside like QR codes, or be a proximity-based profit driver? How will the customer experience change in stores of all types when everything can be instrumented and analyzed? As an area of investment, how might a retail company move towards an innovation methodolo...
The Internet of Things (IoT) is about the digitization of physical assets including sensors, devices, machines, gateways, and the network. It creates possibilities for significant value creation and new revenue generating business models via data democratization and ubiquitous analytics across IoT networks. The explosion of data in all forms in IoT requires a more robust and broader lens in order to enable smarter timely actions and better outcomes. Business operations become the key driver of IoT applications and projects. Business operations, IT, and data scientists need advanced analytics t...
SYS-CON Events announced today that HPM Networks will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. For 20 years, HPM Networks has been integrating technology solutions that solve complex business challenges. HPM Networks has designed solutions for both SMB and enterprise customers throughout the San Francisco Bay Area.
In his session at @ThingsExpo, Lee Williams, a producer of the first smartphones and tablets, will talk about how he is now applying his experience in mobile technology to the design and development of the next generation of Environmental and Sustainability Services at ETwater. He will explain how M2M controllers work through wirelessly connected remote controls; and specifically delve into a retrofit option that reverse-engineers control codes of existing conventional controller systems so they don't have to be replaced and are instantly converted to become smart, connected devices.
SYS-CON Events announced today that IceWarp will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. IceWarp, the leader of cloud and on-premise messaging, delivers secured email, chat, documents, conferencing and collaboration to today's mobile workforce, all in one unified interface
Akana has announced the availability of the new Akana Healthcare Solution. The API-driven solution helps healthcare organizations accelerate their transition to being secure, digitally interoperable businesses. It leverages the Health Level Seven International Fast Healthcare Interoperability Resources (HL7 FHIR) standard to enable broader business use of medical data. Akana developed the Healthcare Solution in response to healthcare businesses that want to increase electronic, multi-device access to health records while reducing operating costs and complying with government regulations.
For IoT to grow as quickly as analyst firms’ project, a lot is going to fall on developers to quickly bring applications to market. But the lack of a standard development platform threatens to slow growth and make application development more time consuming and costly, much like we’ve seen in the mobile space. In his session at @ThingsExpo, Mike Weiner, Product Manager of the Omega DevCloud with KORE Telematics Inc., discussed the evolving requirements for developers as IoT matures and conducted a live demonstration of how quickly application development can happen when the need to comply wit...
The Internet of Everything (IoE) brings together people, process, data and things to make networked connections more relevant and valuable than ever before – transforming information into knowledge and knowledge into wisdom. IoE creates new capabilities, richer experiences, and unprecedented opportunities to improve business and government operations, decision making and mission support capabilities.