Click here to close now.

Welcome!

Web 2.0 Authors: Pat Romanski, Carmen Gonzalez, John Savageau, Plutora Blog, Lori MacVittie

News Feed Item

Rentabiliweb - Resultats annuels 2012 : Une année charnière

BRUXELLES, February 19, 2013 /PRNewswire/ --

Déploiement opérationnel de l'offre monétique Be2bill
Renforcement des activités B to C toujours fortement génératrices de cash flow

Information règlementée

Rentabiliweb publie ce jour ses résultats de l'exercice 2012. L'année a été marquée par la montée en puissance de la solution de paiement par cartes Be2bill, marché sur lequel le groupe se positionne comme un acteur majeur, et le ralentissement concomitant des activités historiques, tels que la publicité et le micro-paiement.

La croissance du Groupe s'appuie sur deux axes forts :

  • Les activités complémentaires de paiement, de marketing direct et de services télécom, soit un pôle B to B resserré sur les offres les plus pertinentes, permettent de répondre aux enjeux de rentabilité du e-commerce (acquisition de trafic, fidélisation des clients et optimisation des taux de conversion).
  • Les activités B to C fortement génératrices de cash-flow procurent au groupe un levier additionnel de compétence sur les problématiques du e-commerce. Ce pôle est constitué de plusieurs segments : la rencontre, l'astrologie, le féminin bien-être et les communautés.

Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Président du Conseil d'administration du Groupe, déclare :

«Accompagner les e-commerçants est un enjeu majeur pour les acteurs du web. Anticipant depuis 2 ans les mutations dans les comportements des internautes et les enjeux pour les e-commerçants, Rentabiliweb a construit une offre unique qui allie paiement et web-marketing. Cette offre convergente n'existe ni chez les banques traditionnelles, ni chez les Prestataires de Services de Paiement (PSP), ni chez les acteurs du e-marketing. Moins d'un an après sa commercialisation, la solution de paiement Be2bill est déjà utilisée par plus de 200 e-commerçants. Le succès rencontré depuis son lancement confirme la pertinence de l'analyse stratégique.»

Résultats 2012

  • Le  chiffre d'affaires s'établit à 70 M€, reflétant ainsi la bascule entre les activités historiques et les nouveaux leviers de croissance. Le B to C a été marqué par une conjoncture économique difficile qui a pesé sur la consommation des ménages et le marché publicitaire. Dans le pôle B to B, le phénomène marquant aura été la restructuration du portefeuille client de l'activité micro paiement et l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credit, qui, à titre indicatif, pesait 3,5M€ en 2011.
  • Le taux de marge brute se maintient à un niveau élevé et continue à progresser de 58,9% vs 57,2% en 2011.
  • La société a procédé à des recrutements de nouveaux hauts potentiels, à des investissements majeurs et à des réorganisations juridiques pour adapter l'entreprise à son nouveau profil. L'impact pèse à hauteur de 3.1M€ sur l'exercice mais est porteur de synergies qui donneront leur effet dès 2013.
  • L'impact sur les charges liées au lancement et au développement de Be2bill depuis avril 2012 s'établit à 5,7 M€ sur l'exercice. A titre d'exemple, l'extension de l'agrément PCI DSS (normes internationales de sécurisation des transactions), attendue en 2013, a été entièrement financé en 2012.
  • Le Groupe rappelle qu'il dispose d'une situation financière très solide avec des capitaux propre de 68 M€, aucun endettement et une situation nette de trésorerie positive de 7,8 M€.

Chiffres clés de l'exercice 2012

    CHIFFRES CLES CONSOLIDES                2012     2011       Var.
    (en milliers d'euros)
    Chiffre d'affaires consolidé          70 013   83 264     -15,9%

    Marge brute                           41 217   47 595     -13,4%
    Taux de marge brute                    58,9%    57,2%   +1,7 pts
    Résultat opérationnel courant (EBIT)   3 108   15 955     -80,5%
    En % du chiffre d'affaires              4,4%    19,2%  -14,8 pts
    Résultat opérationnel                  1 188   18 183     -93,5%
    En % du chiffre  d'affaires             1,7%    21,8%  -20,1 pts
    Résultat net consolidé                 1 113   10 576     -89,5%
    En % du chiffre d'affaires              1,6%    12,7%  -11,1 pts




Evolution de l'activité de l'exercice 2012

Pôle B to B - Acquisition, fidélisation, monétisation : exploitation des synergies au service du e-commerce

L'activité B to B a réalisé un chiffre d'affaires de 26 M€ sur l'exercice 2012 contre 34,1 M€ en 2011.

Le pôle paiement composé du micro paiement et de l'encaissement de cartes (Be2bill) enregistre une  baisse du chiffre d'affaires notamment liée à l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credit qui représentait 3,5 M€ en 2011 et à la restructuration du portefeuille client de l'activité micro paiement.

Sur le second semestre, l'offre d'encaissement Be2bill a connu une dynamique commerciale très encourageante qui s'est traduite par des signatures de contrats avec de grandes références telles que Winamax, Kenzo ou pêcheur.com (groupe Oxylane) ainsi que par une montée en charge très satisfaisante : 100% des clients confient à Be2bill, chaque mois, une part croissante de leurs flux. Be2bill a par ailleurs consolidé les relations avec ses partenaires notamment avec les CMS (Prestashop, Magento, etc.). La poursuite du déploiement de la solution de paiement par cartes vers un large spectre de e-commerçants et la finalisation de la structuration de Be2Bill devraient permettre d'envisager l'équilibre financier de cette activité à partir des derniers mois de 2013.

L'évolution de l'activité du pôle marketing direct reflète le resserrement des budgets marketing des annonceurs et la volonté du Groupe de recentrer ses offres sur celles les plus génératrices de valeur. Eperflex, la solution de reciblage des cyberacheteurs par e-mail s'impose comme une référence sur le marché et a conclu des accords exclusifs avec des annonceurs comme Zalando, Pixmania, Lastminute, Mistergooddeal et Spartoo,. Eperflex leur permet en effet de générer des ventes additionnelles tout en diminuant les abandons de navigation et les échecs de paiement.

Le pôle télécom a poursuivi sa structuration autour d'un panel d'offres comprenant le routage de campagnes SMS, la fourniture de téléphonie d'entreprise et de centre d'appels, l'infogérance ainsi que le traitement des numéros surtaxés (plate-forme 0800). L'exercice 2012 a été marqué par la signature de contrats clients importants dont les effets sur le chiffre d'affaires se ressentiront dès 2013.

Pôle B to C : Progression constante de l'Astrologie

Le chiffre d'affaires du pôle B to C atteint 44 M€ en 2012 contre 49,1 M€ en 2011.

Le recul du chiffre d'affaires de l'activité Dating, lié à un contexte difficile et concurrentiel, est maîtrisé et en cours d'être compensé par l'astrologie dont la croissance est continue depuis son intégration dans le groupe.

L'activité Astrologie bénéficie de la transition du marché du off line vers le online. Cette mutation, combinée au lancement de nouveaux produits et à l'exploitation de nouveaux canaux de distribution tel que le mobile, permet d'assoir une augmentation du chiffre d'affaires en 2012.

Progression du taux de Marge Brute

La Marge Brute du Groupe s'établit à 41,2 M€ contre 47,6 M€ en  2012, soit un taux de marge brute de 58,9% qui traduit notamment une hausse de 8 points du taux de marge brute du Pôle B to B sous l'effet de la rationalisation du portefeuille de clients de l'activité de micro paiement.  Le pôle B to C a préservé un taux de marge brute très satisfaisant (68,1% contre 72,3% en 2011) qui témoigne de la bonne qualité de ses relations de long terme avec ses partenaires.

Une évolution du Résultat Opérationnel qui reflète la mise en œuvre de la stratégie de croissance

Le résultat opérationnel courant du Groupe s'établit à 3,1 M€ contre 15,9 M€ en 2011.

Le résultat opérationnel courant de l'activité B to B est fortement impacté par la contribution négative de Be2bill à hauteur de 5,7 M€ dont l'essentiel provient des charges de personnel, de marketing et de consulting. Dans cette activité, le Groupe est désormais structuré pour atteindre ses fortes ambitions de conquêtes de parts de marchés.

Dans le pôle B to C, le résultat opérationnel courant ressort à 11M€. Les charges opérationnelles et de personnel ont été maitrisées permettant un maintien des investissements marketing de l'activité Astrologie.

La baisse du résultat opérationnel courant, qui ressort à 1,2M€, s'explique essentiellement par l'existence de coûts exceptionnels non récurrents sur l'année 2012 (principalement le non versement d'un complément de prix et un défaut de paiement d'un de nos clients suite à l'insolvabilité d'un de ses partenaires), alors que le Groupe avait enregistré sur le 1er semestre 2011 un produit exceptionnel de 2,5 millions d'euros (débouclage de la garantie de passif liée à une précédente acquisition).

Au total, le résultat net consolidé s'établit à 1,1 million d'euros au 31 décembre 2012.

Une situation financière solide

Pour l'exercice 2012, le cash-flow disponible s'établit à 1,6 M€ et la trésorerie nette s'élève à 7,8 M€.

Le Groupe affiche une structure financière toujours solide avec des capitaux propres, au 31 décembre 2012, s'élevant à 68,5 M€, et aucun endettement financier.

La stratégie et les actions menées en 2012 permettent au Groupe Rentabiliweb d'attendre désormais des résultats durables. Les premiers indicateurs de 2013 confortent le Groupe dans le choix de sa stratégie.

Prochaine communication

Publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2013 : jeudi 18 avril 2013.

Retrouvez le communiqué sur le site institutionnel du groupe :

http://www.rentabiliweb-group.com/2013/02/19/resultats-annuels-2012-une-annee-charniere/

A propos de Rentabiliweb

Créé en 2002, le Groupe Rentabiliweb offre aux professionnels et aux webmasters la plus importante plate-forme de services de monétisation de leur trafic avec notamment des solutions de paiement et de micro-paiement. Il a été définitivement agréé Etablissement de paiement par la Banque de France et membre du Groupement Carte Bancaire afin de pouvoir offrir des solutions d'encaissement en ligne. Il développe par ailleurs des programmes d'affiliation, offre des solutions de régie publicitaire on-line, des services vocaux interactifs aux médias offline, et possède une expertise reconnue dans les solutions de fidélisation et de Marketing Direct.

Rentabiliweb est également l'un des premiers éditeurs francophones avec un bouquet de services qui couvre l'ensemble du divertissement grand public : astrologie, services communautaires, jeux familiaux, services grand public et conseils aux Internautes, rencontres et dating, féminin et bien être, humour et divertissement...

Le Groupe, coté sur le compartiment C d'Euronext Bruxelles et Paris compte à ce jour 19 filiales implantées en Europe, au Canada et en Asie et emploie 215 collaborateurs répartis dans le monde. Rentabiliweb a dégagé un chiffre d'affaires 2011 de plus de 83 millions d'euros et 16.2M€ d'EBITDA.

Rentabiliweb est une entreprise qui engage sa responsabilité sociale dans les secteurs d'activité qu'elle développe et qui applique rigoureusement les dix principes établis par l'ONU en tant qu'adhérant au Pacte Mondial.

Le Groupe est éligible aux FCPI, disposant du label « Entreprise innovante » d'OSEO, et a reçu la certification PCI-DSS pour sa plate-forme d'encaissement carte bancaire.

ANNEXES

    COMPTE DE RESULTAT                                 2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Chiffre d'affaires                               70 013   83 264
    Marge brute                                      41 217   47 595
    En % du chiffre d'affaires                        58,9%    57,2%
    Autres produits opérationnels                        35      332
    Charges opérationnels                          (24 694) (23 661)
    Charges de personnel                           (11 118)  (8 101)
    Charges de dépréciations et amortissements      (2 332)    (211)
    Résultat opérationel courant                      3 108   15 955
    En % du chiffre d'affaires                         4,4%    19,2%
    Autres produits et charges non courants           (844)    2 688
    Valorisation des actions gratuites et
    warrants                                        (1 076)    (460)
    Résultat opérationel                              1 188   18 183
    En % du chiffre d'affaires                         1,7%    21,8%
    Résultat financier                                (141)       34
    Impôt sur le résultat                                67  (5 005)
    Impôt sur éléments non courants                          (2 635)
    Résultat net consolidé                            1 113   10 576
    En % du chiffre d'affaires                         1,6%    12,7%


    BILAN ACTIF                          2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Ecarts d'acquisition               50 624   50 800
    Immobilisations incorporelles       4 221    4 600
    Immobilisations corporelles         1 161    1 308
    Autres actifs financiers              246      364
    Actifs d'impôts différés            2 607    1 011
    Actifs non courants                58 860   58 083
    Clients et autres débiteurs        27 344   30 899
    Actifs d'impôts exigibles           4 179    2 422
    Trésorerie et équivalents de
    trésorerie                          7 806   11 053
    Actifs courants                    39 329   44 373
    ACTIF TOTAL GENERAL                98 189  102 456

    BILAN PASSIF                         2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Capital social                     23 396   23 307
    Réserves groupe                    43 578   37 155
    Ecarts de conversion groupe          (46)     (56)
    Résultat groupe                     1 114   10 575
    Titres en autocontrôle            (1 589)    (603)
    Produits dérivés                    2 132    1 056
    Intérêts minoritaires                   0        1
    Capitaux propres                   68 585   71 435
    Provisions à long terme               751       86
    Passifs financiers                      3        3
    Passifs d'impôts différés             426      616
    Passifs non courants                1 181      705
    Provisions à court terme              202      171
    Passifs financiers                      5        3
    Fournisseurs et autres créditeurs  23 784   24 593
    Passifs d'impôts exigibles          4 433    5 550
    Passifs courants                   28 423   30 316
    PASSIF TOTAL GENERAL               98 189  102 456


    Tableau des flux de trésorerie                                 2012      2011
    (en milliers d'euros)
    Résultat net des sociétés intégrées                            1 113    10 575
    Elim. des amortissements et provisions                         2 080     (860)
    Elim. de la variation des impôts différés                    (1 785)     (251)
    Elim. des plus ou moins-values de cession                          0         0
    Autres produits et charges sans incidence sur la
    trésorerie                                                     (180)      (79)
    Incidence de la variation du besoin en fonds de
    roulement                                                      1 203     1 104
    Acquisitions nettes d'immobilisations                          (859)   (3 018)
    Cash flow disponible *                                    A    1 572     7 471
    * Avant investissements financiers, opérations
    en capital et opérations de financement

    Acquisitions financières et paiements de complément
    de prix                                                        (750)  (12 346)
    Variation des actifs financiers                                    4       (1)
    Incidence des variations de périmètre                              2       193
    Augmentation de capital                                          203        18
    Dividendes versés                                            (3 509)   (3 477)
    Variation des actions propres                                  (779)        12
    Remboursements d'emprunts et autres dettes                         0       673
    Flux de trésorerie liés aux opérations
    d'investissement et de financement                        B  (4 829)  (14 927)

    Variation de trésorerie et équivalents de
    trésorerie                                              A+B  (3 257)   (7 456)

    Trésorerie et équivalents de trésorerie nette à
    l'ouverture                                                   11 053    18 528
    Trésorerie et équivalents de trésorerie nette à la
    clôture                                                        7 806    11 053
    Incidence des variations de cours des devises                     10      (19)
    Variation de trésorerie et équivalents de trésorerie         (3 257)   (7 456)


CONTACTS

Corporate Communications
IMAGE SEPT
Anne Auchatraire - [email protected]
Claire Doligez - [email protected]
+33-1-53-70-74-70

Relations investisseurs
CALYPTUS
Mathieu Calleux - [email protected]
+33-1-53-65-37-91

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
One of the biggest impacts of the Internet of Things is and will continue to be on data; specifically data volume, management and usage. Companies are scrambling to adapt to this new and unpredictable data reality with legacy infrastructure that cannot handle the speed and volume of data. In his session at @ThingsExpo, Don DeLoach, CEO and president of Infobright, will discuss how companies need to rethink their data infrastructure to participate in the IoT, including: Data storage: Understanding the kinds of data: structured, unstructured, big/small? Analytics: What kinds and how responsiv...
Since 2008 and for the first time in history, more than half of humans live in urban areas, urging cities to become “smart.” Today, cities can leverage the wide availability of smartphones combined with new technologies such as Beacons or NFC to connect their urban furniture and environment to create citizen-first services that improve transportation, way-finding and information delivery. In her session at @ThingsExpo, Laetitia Gazel-Anthoine, CEO of Connecthings, will focus on successful use cases.
Sensor-enabled things are becoming more commonplace, precursors to a larger and more complex framework that most consider the ultimate promise of the IoT: things connecting, interacting, sharing, storing, and over time perhaps learning and predicting based on habits, behaviors, location, preferences, purchases and more. In his session at @ThingsExpo, Tom Wesselman, Director of Communications Ecosystem Architecture at Plantronics, will examine the still nascent IoT as it is coalescing, including what it is today, what it might ultimately be, the role of wearable tech, and technology gaps stil...
The true value of the Internet of Things (IoT) lies not just in the data, but through the services that protect the data, perform the analysis and present findings in a usable way. With many IoT elements rooted in traditional IT components, Big Data and IoT isn’t just a play for enterprise. In fact, the IoT presents SMBs with the prospect of launching entirely new activities and exploring innovative areas. CompTIA research identifies several areas where IoT is expected to have the greatest impact.
Wearable devices have come of age. The primary applications of wearables so far have been "the Quantified Self" or the tracking of one's fitness and health status. We propose the evolution of wearables into social and emotional communication devices. Our BE(tm) sensor uses light to visualize the skin conductance response. Our sensors are very inexpensive and can be massively distributed to audiences or groups of any size, in order to gauge reactions to performances, video, or any kind of presentation. In her session at @ThingsExpo, Jocelyn Scheirer, CEO & Founder of Bionolux, will discuss ho...
Roberto Medrano, Executive Vice President at SOA Software, had reached 30,000 page views on his home page - http://RobertoMedrano.SYS-CON.com/ - on the SYS-CON family of online magazines, which includes Cloud Computing Journal, Internet of Things Journal, Big Data Journal, and SOA World Magazine. He is a recognized executive in the information technology fields of SOA, internet security, governance, and compliance. He has extensive experience with both start-ups and large companies, having been involved at the beginning of four IT industries: EDA, Open Systems, Computer Security and now SOA.
The industrial software market has treated data with the mentality of “collect everything now, worry about how to use it later.” We now find ourselves buried in data, with the pervasive connectivity of the (Industrial) Internet of Things only piling on more numbers. There’s too much data and not enough information. In his session at @ThingsExpo, Bob Gates, Global Marketing Director, GE’s Intelligent Platforms business, to discuss how realizing the power of IoT, software developers are now focused on understanding how industrial data can create intelligence for industrial operations. Imagine ...
Operational Hadoop and the Lambda Architecture for Streaming Data Apache Hadoop is emerging as a distributed platform for handling large and fast incoming streams of data. Predictive maintenance, supply chain optimization, and Internet-of-Things analysis are examples where Hadoop provides the scalable storage, processing, and analytics platform to gain meaningful insights from granular data that is typically only valuable from a large-scale, aggregate view. One architecture useful for capturing and analyzing streaming data is the Lambda Architecture, representing a model of how to analyze rea...
SYS-CON Events announced today that Vitria Technology, Inc. will exhibit at SYS-CON’s @ThingsExpo, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. Vitria will showcase the company’s new IoT Analytics Platform through live demonstrations at booth #330. Vitria’s IoT Analytics Platform, fully integrated and powered by an operational intelligence engine, enables customers to rapidly build and operationalize advanced analytics to deliver timely business outcomes for use cases across the industrial, enterprise, and consumer segments.
The explosion of connected devices / sensors is creating an ever-expanding set of new and valuable data. In parallel the emerging capability of Big Data technologies to store, access, analyze, and react to this data is producing changes in business models under the umbrella of the Internet of Things (IoT). In particular within the Insurance industry, IoT appears positioned to enable deep changes by altering relationships between insurers, distributors, and the insured. In his session at @ThingsExpo, Michael Sick, a Senior Manager and Big Data Architect within Ernst and Young's Financial Servi...
SYS-CON Events announced today that Open Data Centers (ODC), a carrier-neutral colocation provider, will exhibit at SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. Open Data Centers is a carrier-neutral data center operator in New Jersey and New York City offering alternative connectivity options for carriers, service providers and enterprise customers.
The explosion of connected devices / sensors is creating an ever-expanding set of new and valuable data. In parallel the emerging capability of Big Data technologies to store, access, analyze, and react to this data is producing changes in business models under the umbrella of the Internet of Things (IoT). In particular within the Insurance industry, IoT appears positioned to enable deep changes by altering relationships between insurers, distributors, and the insured. In his session at @ThingsExpo, Michael Sick, a Senior Manager and Big Data Architect within Ernst and Young's Financial Servi...
PubNub on Monday has announced that it is partnering with IBM to bring its sophisticated real-time data streaming and messaging capabilities to Bluemix, IBM’s cloud development platform. “Today’s app and connected devices require an always-on connection, but building a secure, scalable solution from the ground up is time consuming, resource intensive, and error-prone,” said Todd Greene, CEO of PubNub. “PubNub enables web, mobile and IoT developers building apps on IBM Bluemix to quickly add scalable realtime functionality with minimal effort and cost.”
Sensor-enabled things are becoming more commonplace, precursors to a larger and more complex framework that most consider the ultimate promise of the IoT: things connecting, interacting, sharing, storing, and over time perhaps learning and predicting based on habits, behaviors, location, preferences, purchases and more. In his session at @ThingsExpo, Tom Wesselman, Director of Communications Ecosystem Architecture at Plantronics, will examine the still nascent IoT as it is coalescing, including what it is today, what it might ultimately be, the role of wearable tech, and technology gaps stil...
With several hundred implementations of IoT-enabled solutions in the past 12 months alone, this session will focus on experience over the art of the possible. Many can only imagine the most advanced telematics platform ever deployed, supporting millions of customers, producing tens of thousands events or GBs per trip, and hundreds of TBs per month. With the ability to support a billion sensor events per second, over 30PB of warm data for analytics, and hundreds of PBs for an data analytics archive, in his session at @ThingsExpo, Jim Kaskade, Vice President and General Manager, Big Data & Ana...
In the consumer IoT, everything is new, and the IT world of bits and bytes holds sway. But industrial and commercial realms encompass operational technology (OT) that has been around for 25 or 50 years. This grittier, pre-IP, more hands-on world has much to gain from Industrial IoT (IIoT) applications and principles. But adding sensors and wireless connectivity won’t work in environments that demand unwavering reliability and performance. In his session at @ThingsExpo, Ron Sege, CEO of Echelon, will discuss how as enterprise IT embraces other IoT-related technology trends, enterprises with i...
When it comes to the Internet of Things, hooking up will get you only so far. If you want customers to commit, you need to go beyond simply connecting products. You need to use the devices themselves to transform how you engage with every customer and how you manage the entire product lifecycle. In his session at @ThingsExpo, Sean Lorenz, Technical Product Manager for Xively at LogMeIn, will show how “product relationship management” can help you leverage your connected devices and the data they generate about customer usage and product performance to deliver extremely compelling and reliabl...
The Internet of Things (IoT) is causing data centers to become radically decentralized and atomized within a new paradigm known as “fog computing.” To support IoT applications, such as connected cars and smart grids, data centers' core functions will be decentralized out to the network's edges and endpoints (aka “fogs”). As this trend takes hold, Big Data analytics platforms will focus on high-volume log analysis (aka “logs”) and rely heavily on cognitive-computing algorithms (aka “cogs”) to make sense of it all.
SYS-CON Events announced today that GENBAND, a leading developer of real time communications software solutions, has been named “Silver Sponsor” of SYS-CON's WebRTC Summit, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. The GENBAND team will be on hand to demonstrate their newest product, Kandy. Kandy is a communications Platform-as-a-Service (PaaS) that enables companies to seamlessly integrate more human communications into their Web and mobile applications - creating more engaging experiences for their customers and boosting collaboration and productiv...
From telemedicine to smart cars, digital homes and industrial monitoring, the explosive growth of IoT has created exciting new business opportunities for real time calls and messaging. In his session at @ThingsExpo, Ivelin Ivanov, CEO and Co-Founder of Telestax, shared some of the new revenue sources that IoT created for Restcomm – the open source telephony platform from Telestax. Ivelin Ivanov is a technology entrepreneur who founded Mobicents, an Open Source VoIP Platform, to help create, deploy, and manage applications integrating voice, video and data. He is the co-founder of TeleStax, a...