Welcome!

Agile Computing Authors: Elizabeth White, Liz McMillan, Xenia von Wedel, Sanjay Zalavadia, Dana Gardner

News Feed Item

Rentabiliweb - Resultats annuels 2012 : Une année charnière

BRUXELLES, February 19, 2013 /PRNewswire/ --

Déploiement opérationnel de l'offre monétique Be2bill
Renforcement des activités B to C toujours fortement génératrices de cash flow

Information règlementée

Rentabiliweb publie ce jour ses résultats de l'exercice 2012. L'année a été marquée par la montée en puissance de la solution de paiement par cartes Be2bill, marché sur lequel le groupe se positionne comme un acteur majeur, et le ralentissement concomitant des activités historiques, tels que la publicité et le micro-paiement.

La croissance du Groupe s'appuie sur deux axes forts :

  • Les activités complémentaires de paiement, de marketing direct et de services télécom, soit un pôle B to B resserré sur les offres les plus pertinentes, permettent de répondre aux enjeux de rentabilité du e-commerce (acquisition de trafic, fidélisation des clients et optimisation des taux de conversion).
  • Les activités B to C fortement génératrices de cash-flow procurent au groupe un levier additionnel de compétence sur les problématiques du e-commerce. Ce pôle est constitué de plusieurs segments : la rencontre, l'astrologie, le féminin bien-être et les communautés.

Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Président du Conseil d'administration du Groupe, déclare :

«Accompagner les e-commerçants est un enjeu majeur pour les acteurs du web. Anticipant depuis 2 ans les mutations dans les comportements des internautes et les enjeux pour les e-commerçants, Rentabiliweb a construit une offre unique qui allie paiement et web-marketing. Cette offre convergente n'existe ni chez les banques traditionnelles, ni chez les Prestataires de Services de Paiement (PSP), ni chez les acteurs du e-marketing. Moins d'un an après sa commercialisation, la solution de paiement Be2bill est déjà utilisée par plus de 200 e-commerçants. Le succès rencontré depuis son lancement confirme la pertinence de l'analyse stratégique.»

Résultats 2012

  • Le  chiffre d'affaires s'établit à 70 M€, reflétant ainsi la bascule entre les activités historiques et les nouveaux leviers de croissance. Le B to C a été marqué par une conjoncture économique difficile qui a pesé sur la consommation des ménages et le marché publicitaire. Dans le pôle B to B, le phénomène marquant aura été la restructuration du portefeuille client de l'activité micro paiement et l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credit, qui, à titre indicatif, pesait 3,5M€ en 2011.
  • Le taux de marge brute se maintient à un niveau élevé et continue à progresser de 58,9% vs 57,2% en 2011.
  • La société a procédé à des recrutements de nouveaux hauts potentiels, à des investissements majeurs et à des réorganisations juridiques pour adapter l'entreprise à son nouveau profil. L'impact pèse à hauteur de 3.1M€ sur l'exercice mais est porteur de synergies qui donneront leur effet dès 2013.
  • L'impact sur les charges liées au lancement et au développement de Be2bill depuis avril 2012 s'établit à 5,7 M€ sur l'exercice. A titre d'exemple, l'extension de l'agrément PCI DSS (normes internationales de sécurisation des transactions), attendue en 2013, a été entièrement financé en 2012.
  • Le Groupe rappelle qu'il dispose d'une situation financière très solide avec des capitaux propre de 68 M€, aucun endettement et une situation nette de trésorerie positive de 7,8 M€.

Chiffres clés de l'exercice 2012

    CHIFFRES CLES CONSOLIDES                2012     2011       Var.
    (en milliers d'euros)
    Chiffre d'affaires consolidé          70 013   83 264     -15,9%

    Marge brute                           41 217   47 595     -13,4%
    Taux de marge brute                    58,9%    57,2%   +1,7 pts
    Résultat opérationnel courant (EBIT)   3 108   15 955     -80,5%
    En % du chiffre d'affaires              4,4%    19,2%  -14,8 pts
    Résultat opérationnel                  1 188   18 183     -93,5%
    En % du chiffre  d'affaires             1,7%    21,8%  -20,1 pts
    Résultat net consolidé                 1 113   10 576     -89,5%
    En % du chiffre d'affaires              1,6%    12,7%  -11,1 pts




Evolution de l'activité de l'exercice 2012

Pôle B to B - Acquisition, fidélisation, monétisation : exploitation des synergies au service du e-commerce

L'activité B to B a réalisé un chiffre d'affaires de 26 M€ sur l'exercice 2012 contre 34,1 M€ en 2011.

Le pôle paiement composé du micro paiement et de l'encaissement de cartes (Be2bill) enregistre une  baisse du chiffre d'affaires notamment liée à l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credit qui représentait 3,5 M€ en 2011 et à la restructuration du portefeuille client de l'activité micro paiement.

Sur le second semestre, l'offre d'encaissement Be2bill a connu une dynamique commerciale très encourageante qui s'est traduite par des signatures de contrats avec de grandes références telles que Winamax, Kenzo ou pêcheur.com (groupe Oxylane) ainsi que par une montée en charge très satisfaisante : 100% des clients confient à Be2bill, chaque mois, une part croissante de leurs flux. Be2bill a par ailleurs consolidé les relations avec ses partenaires notamment avec les CMS (Prestashop, Magento, etc.). La poursuite du déploiement de la solution de paiement par cartes vers un large spectre de e-commerçants et la finalisation de la structuration de Be2Bill devraient permettre d'envisager l'équilibre financier de cette activité à partir des derniers mois de 2013.

L'évolution de l'activité du pôle marketing direct reflète le resserrement des budgets marketing des annonceurs et la volonté du Groupe de recentrer ses offres sur celles les plus génératrices de valeur. Eperflex, la solution de reciblage des cyberacheteurs par e-mail s'impose comme une référence sur le marché et a conclu des accords exclusifs avec des annonceurs comme Zalando, Pixmania, Lastminute, Mistergooddeal et Spartoo,. Eperflex leur permet en effet de générer des ventes additionnelles tout en diminuant les abandons de navigation et les échecs de paiement.

Le pôle télécom a poursuivi sa structuration autour d'un panel d'offres comprenant le routage de campagnes SMS, la fourniture de téléphonie d'entreprise et de centre d'appels, l'infogérance ainsi que le traitement des numéros surtaxés (plate-forme 0800). L'exercice 2012 a été marqué par la signature de contrats clients importants dont les effets sur le chiffre d'affaires se ressentiront dès 2013.

Pôle B to C : Progression constante de l'Astrologie

Le chiffre d'affaires du pôle B to C atteint 44 M€ en 2012 contre 49,1 M€ en 2011.

Le recul du chiffre d'affaires de l'activité Dating, lié à un contexte difficile et concurrentiel, est maîtrisé et en cours d'être compensé par l'astrologie dont la croissance est continue depuis son intégration dans le groupe.

L'activité Astrologie bénéficie de la transition du marché du off line vers le online. Cette mutation, combinée au lancement de nouveaux produits et à l'exploitation de nouveaux canaux de distribution tel que le mobile, permet d'assoir une augmentation du chiffre d'affaires en 2012.

Progression du taux de Marge Brute

La Marge Brute du Groupe s'établit à 41,2 M€ contre 47,6 M€ en  2012, soit un taux de marge brute de 58,9% qui traduit notamment une hausse de 8 points du taux de marge brute du Pôle B to B sous l'effet de la rationalisation du portefeuille de clients de l'activité de micro paiement.  Le pôle B to C a préservé un taux de marge brute très satisfaisant (68,1% contre 72,3% en 2011) qui témoigne de la bonne qualité de ses relations de long terme avec ses partenaires.

Une évolution du Résultat Opérationnel qui reflète la mise en œuvre de la stratégie de croissance

Le résultat opérationnel courant du Groupe s'établit à 3,1 M€ contre 15,9 M€ en 2011.

Le résultat opérationnel courant de l'activité B to B est fortement impacté par la contribution négative de Be2bill à hauteur de 5,7 M€ dont l'essentiel provient des charges de personnel, de marketing et de consulting. Dans cette activité, le Groupe est désormais structuré pour atteindre ses fortes ambitions de conquêtes de parts de marchés.

Dans le pôle B to C, le résultat opérationnel courant ressort à 11M€. Les charges opérationnelles et de personnel ont été maitrisées permettant un maintien des investissements marketing de l'activité Astrologie.

La baisse du résultat opérationnel courant, qui ressort à 1,2M€, s'explique essentiellement par l'existence de coûts exceptionnels non récurrents sur l'année 2012 (principalement le non versement d'un complément de prix et un défaut de paiement d'un de nos clients suite à l'insolvabilité d'un de ses partenaires), alors que le Groupe avait enregistré sur le 1er semestre 2011 un produit exceptionnel de 2,5 millions d'euros (débouclage de la garantie de passif liée à une précédente acquisition).

Au total, le résultat net consolidé s'établit à 1,1 million d'euros au 31 décembre 2012.

Une situation financière solide

Pour l'exercice 2012, le cash-flow disponible s'établit à 1,6 M€ et la trésorerie nette s'élève à 7,8 M€.

Le Groupe affiche une structure financière toujours solide avec des capitaux propres, au 31 décembre 2012, s'élevant à 68,5 M€, et aucun endettement financier.

La stratégie et les actions menées en 2012 permettent au Groupe Rentabiliweb d'attendre désormais des résultats durables. Les premiers indicateurs de 2013 confortent le Groupe dans le choix de sa stratégie.

Prochaine communication

Publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2013 : jeudi 18 avril 2013.

Retrouvez le communiqué sur le site institutionnel du groupe :

http://www.rentabiliweb-group.com/2013/02/19/resultats-annuels-2012-une-annee-charniere/

A propos de Rentabiliweb

Créé en 2002, le Groupe Rentabiliweb offre aux professionnels et aux webmasters la plus importante plate-forme de services de monétisation de leur trafic avec notamment des solutions de paiement et de micro-paiement. Il a été définitivement agréé Etablissement de paiement par la Banque de France et membre du Groupement Carte Bancaire afin de pouvoir offrir des solutions d'encaissement en ligne. Il développe par ailleurs des programmes d'affiliation, offre des solutions de régie publicitaire on-line, des services vocaux interactifs aux médias offline, et possède une expertise reconnue dans les solutions de fidélisation et de Marketing Direct.

Rentabiliweb est également l'un des premiers éditeurs francophones avec un bouquet de services qui couvre l'ensemble du divertissement grand public : astrologie, services communautaires, jeux familiaux, services grand public et conseils aux Internautes, rencontres et dating, féminin et bien être, humour et divertissement...

Le Groupe, coté sur le compartiment C d'Euronext Bruxelles et Paris compte à ce jour 19 filiales implantées en Europe, au Canada et en Asie et emploie 215 collaborateurs répartis dans le monde. Rentabiliweb a dégagé un chiffre d'affaires 2011 de plus de 83 millions d'euros et 16.2M€ d'EBITDA.

Rentabiliweb est une entreprise qui engage sa responsabilité sociale dans les secteurs d'activité qu'elle développe et qui applique rigoureusement les dix principes établis par l'ONU en tant qu'adhérant au Pacte Mondial.

Le Groupe est éligible aux FCPI, disposant du label « Entreprise innovante » d'OSEO, et a reçu la certification PCI-DSS pour sa plate-forme d'encaissement carte bancaire.

ANNEXES

    COMPTE DE RESULTAT                                 2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Chiffre d'affaires                               70 013   83 264
    Marge brute                                      41 217   47 595
    En % du chiffre d'affaires                        58,9%    57,2%
    Autres produits opérationnels                        35      332
    Charges opérationnels                          (24 694) (23 661)
    Charges de personnel                           (11 118)  (8 101)
    Charges de dépréciations et amortissements      (2 332)    (211)
    Résultat opérationel courant                      3 108   15 955
    En % du chiffre d'affaires                         4,4%    19,2%
    Autres produits et charges non courants           (844)    2 688
    Valorisation des actions gratuites et
    warrants                                        (1 076)    (460)
    Résultat opérationel                              1 188   18 183
    En % du chiffre d'affaires                         1,7%    21,8%
    Résultat financier                                (141)       34
    Impôt sur le résultat                                67  (5 005)
    Impôt sur éléments non courants                          (2 635)
    Résultat net consolidé                            1 113   10 576
    En % du chiffre d'affaires                         1,6%    12,7%


    BILAN ACTIF                          2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Ecarts d'acquisition               50 624   50 800
    Immobilisations incorporelles       4 221    4 600
    Immobilisations corporelles         1 161    1 308
    Autres actifs financiers              246      364
    Actifs d'impôts différés            2 607    1 011
    Actifs non courants                58 860   58 083
    Clients et autres débiteurs        27 344   30 899
    Actifs d'impôts exigibles           4 179    2 422
    Trésorerie et équivalents de
    trésorerie                          7 806   11 053
    Actifs courants                    39 329   44 373
    ACTIF TOTAL GENERAL                98 189  102 456

    BILAN PASSIF                         2012     2011
    (en milliers d'euros)
    Capital social                     23 396   23 307
    Réserves groupe                    43 578   37 155
    Ecarts de conversion groupe          (46)     (56)
    Résultat groupe                     1 114   10 575
    Titres en autocontrôle            (1 589)    (603)
    Produits dérivés                    2 132    1 056
    Intérêts minoritaires                   0        1
    Capitaux propres                   68 585   71 435
    Provisions à long terme               751       86
    Passifs financiers                      3        3
    Passifs d'impôts différés             426      616
    Passifs non courants                1 181      705
    Provisions à court terme              202      171
    Passifs financiers                      5        3
    Fournisseurs et autres créditeurs  23 784   24 593
    Passifs d'impôts exigibles          4 433    5 550
    Passifs courants                   28 423   30 316
    PASSIF TOTAL GENERAL               98 189  102 456


    Tableau des flux de trésorerie                                 2012      2011
    (en milliers d'euros)
    Résultat net des sociétés intégrées                            1 113    10 575
    Elim. des amortissements et provisions                         2 080     (860)
    Elim. de la variation des impôts différés                    (1 785)     (251)
    Elim. des plus ou moins-values de cession                          0         0
    Autres produits et charges sans incidence sur la
    trésorerie                                                     (180)      (79)
    Incidence de la variation du besoin en fonds de
    roulement                                                      1 203     1 104
    Acquisitions nettes d'immobilisations                          (859)   (3 018)
    Cash flow disponible *                                    A    1 572     7 471
    * Avant investissements financiers, opérations
    en capital et opérations de financement

    Acquisitions financières et paiements de complément
    de prix                                                        (750)  (12 346)
    Variation des actifs financiers                                    4       (1)
    Incidence des variations de périmètre                              2       193
    Augmentation de capital                                          203        18
    Dividendes versés                                            (3 509)   (3 477)
    Variation des actions propres                                  (779)        12
    Remboursements d'emprunts et autres dettes                         0       673
    Flux de trésorerie liés aux opérations
    d'investissement et de financement                        B  (4 829)  (14 927)

    Variation de trésorerie et équivalents de
    trésorerie                                              A+B  (3 257)   (7 456)

    Trésorerie et équivalents de trésorerie nette à
    l'ouverture                                                   11 053    18 528
    Trésorerie et équivalents de trésorerie nette à la
    clôture                                                        7 806    11 053
    Incidence des variations de cours des devises                     10      (19)
    Variation de trésorerie et équivalents de trésorerie         (3 257)   (7 456)


CONTACTS

Corporate Communications
IMAGE SEPT
Anne Auchatraire - [email protected]
Claire Doligez - [email protected]
+33-1-53-70-74-70

Relations investisseurs
CALYPTUS
Mathieu Calleux - [email protected]
+33-1-53-65-37-91

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
The Internet of Things will challenge the status quo of how IT and development organizations operate. Or will it? Certainly the fog layer of IoT requires special insights about data ontology, security and transactional integrity. But the developmental challenges are the same: People, Process and Platform and how we integrate our thinking to solve complicated problems. In his session at 19th Cloud Expo, Craig Sproule, CEO of Metavine, will demonstrate how to move beyond today's coding paradigm ...
The cloud market growth today is largely in public clouds. While there is a lot of spend in IT departments in virtualization, these aren’t yet translating into a true “cloud” experience within the enterprise. What is stopping the growth of the “private cloud” market? In his general session at 18th Cloud Expo, Nara Rajagopalan, CEO of Accelerite, explored the challenges in deploying, managing, and getting adoption for a private cloud within an enterprise. What are the key differences between wh...
SYS-CON Events has announced today that Roger Strukhoff has been named conference chair of Cloud Expo and @ThingsExpo 2016 Silicon Valley. The 19th Cloud Expo and 6th @ThingsExpo will take place on November 1-3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. "The Internet of Things brings trillions of dollars of opportunity to developers and enterprise IT, no matter how you measure it," stated Roger Strukhoff. "More importantly, it leverages the power of devices and the Interne...
"We work in the area of Big Data analytics and Big Data analytics is a very crowded space - you have Hadoop, ETL, warehousing, visualization and there's a lot of effort trying to get these tools to talk to each other," explained Mukund Deshpande, head of the Analytics practice at Accelerite, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
The idea of comparing data in motion (at the sensor level) to data at rest (in a Big Data server warehouse) with predictive analytics in the cloud is very appealing to the industrial IoT sector. The problem Big Data vendors have, however, is access to that data in motion at the sensor location. In his session at @ThingsExpo, Scott Allen, CMO of FreeWave, discussed how as IoT is increasingly adopted by industrial markets, there is going to be an increased demand for sensor data from the outermos...
UAS, drones or unmanned aircraft, no matter what you call them — this was their week. Our news stream was flooded with updates on the newly announced rules and regulations for commercial UAS from the FAA. So, naturally we have dedicated this week’s top news round up to highlight some of our favorite UAS stories.
Internet of @ThingsExpo has announced today that Chris Matthieu has been named tech chair of Internet of @ThingsExpo 2016 Silicon Valley. The 6thInternet of @ThingsExpo will take place on November 1–3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
CenturyLink has announced that application server solutions from GENBAND are now available as part of CenturyLink’s Networx contracts. The General Services Administration (GSA)’s Networx program includes the largest telecommunications contract vehicles ever awarded by the federal government. CenturyLink recently secured an extension through spring 2020 of its offerings available to federal government agencies via GSA’s Networx Universal and Enterprise contracts. GENBAND’s EXPERiUS™ Application...
Basho Technologies has announced the latest release of Basho Riak TS, version 1.3. Riak TS is an enterprise-grade NoSQL database optimized for Internet of Things (IoT). The open source version enables developers to download the software for free and use it in production as well as make contributions to the code and develop applications around Riak TS. Enhancements to Riak TS make it quick, easy and cost-effective to spin up an instance to test new ideas and build IoT applications. In addition to...
In addition to all the benefits, IoT is also bringing new kind of customer experience challenges - cars that unlock themselves, thermostats turning houses into saunas and baby video monitors broadcasting over the internet. This list can only increase because while IoT services should be intuitive and simple to use, the delivery ecosystem is a myriad of potential problems as IoT explodes complexity. So finding a performance issue is like finding the proverbial needle in the haystack.
When people aren’t talking about VMs and containers, they’re talking about serverless architecture. Serverless is about no maintenance. It means you are not worried about low-level infrastructural and operational details. An event-driven serverless platform is a great use case for IoT. In his session at @ThingsExpo, Animesh Singh, an STSM and Lead for IBM Cloud Platform and Infrastructure, will detail how to build a distributed serverless, polyglot, microservices framework using open source tec...
Apixio Inc. has raised $19.3 million in Series D venture capital funding led by SSM Partners with participation from First Analysis, Bain Capital Ventures and Apixio’s largest angel investor. Apixio will dedicate the proceeds toward advancing and scaling products powered by its cognitive computing platform, further enabling insights for optimal patient care. The Series D funding comes as Apixio experiences strong momentum and increasing demand for its HCC Profiler solution, which mines unstruc...
The IoT is changing the way enterprises conduct business. In his session at @ThingsExpo, Eric Hoffman, Vice President at EastBanc Technologies, discussed how businesses can gain an edge over competitors by empowering consumers to take control through IoT. He cited examples such as a Washington, D.C.-based sports club that leveraged IoT and the cloud to develop a comprehensive booking system. He also highlighted how IoT can revitalize and restore outdated business models, making them profitable ...
Presidio has received the 2015 EMC Partner Services Quality Award from EMC Corporation for achieving outstanding service excellence and customer satisfaction as measured by the EMC Partner Services Quality (PSQ) program. Presidio was also honored as the 2015 EMC Americas Marketing Excellence Partner of the Year and 2015 Mid-Market East Partner of the Year. The EMC PSQ program is a project-specific survey program designed for partners with Service Partner designations to solicit customer feedbac...
IoT offers a value of almost $4 trillion to the manufacturing industry through platforms that can improve margins, optimize operations & drive high performance work teams. By using IoT technologies as a foundation, manufacturing customers are integrating worker safety with manufacturing systems, driving deep collaboration and utilizing analytics to exponentially increased per-unit margins. However, as Benoit Lheureux, the VP for Research at Gartner points out, “IoT project implementers often ...
"delaPlex is a software development company. We do team-based outsourcing development," explained Mark Rivers, COO and Co-founder of delaPlex Software, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
In his general session at 18th Cloud Expo, Lee Atchison, Principal Cloud Architect and Advocate at New Relic, discussed cloud as a ‘better data center’ and how it adds new capacity (faster) and improves application availability (redundancy). The cloud is a ‘Dynamic Tool for Dynamic Apps’ and resource allocation is an integral part of your application architecture, so use only the resources you need and allocate /de-allocate resources on the fly.
Connected devices and the industrial internet are growing exponentially every year with Cisco expecting 50 billion devices to be in operation by 2020. In this period of growth, location-based insights are becoming invaluable to many businesses as they adopt new connected technologies. Knowing when and where these devices connect from is critical for a number of scenarios in supply chain management, disaster management, emergency response, M2M, location marketing and more. In his session at @Th...
Machine Learning helps make complex systems more efficient. By applying advanced Machine Learning techniques such as Cognitive Fingerprinting, wind project operators can utilize these tools to learn from collected data, detect regular patterns, and optimize their own operations. In his session at 18th Cloud Expo, Stuart Gillen, Director of Business Development at SparkCognition, discussed how research has demonstrated the value of Machine Learning in delivering next generation analytics to imp...
In his keynote at 18th Cloud Expo, Andrew Keys, Co-Founder of ConsenSys Enterprise, provided an overview of the evolution of the Internet and the Database and the future of their combination – the Blockchain. Andrew Keys is Co-Founder of ConsenSys Enterprise. He comes to ConsenSys Enterprise with capital markets, technology and entrepreneurial experience. Previously, he worked for UBS investment bank in equities analysis. Later, he was responsible for the creation and distribution of life sett...