Click here to close now.

Welcome!

Agile Computing Authors: Pat Romanski, Elizabeth White, Jnan Dash, Larry Dragich, Wayne Lam

News Feed Item

General Cable Corporation fournit une mise à jour de ses résultats pour le quatrième trimestre de 2012 et une première vue d'ensemble sur l'année 2013

General Cable Corporation (NYSE : BGC) prévoit de déclarer que ses activités en Amérique du Nord et dans le reste du monde ont terminé l'année avec des résultats d'exploitation positifs au quatrième trimestre, à l'exclusion de l'impact de certains éléments. Les acquisitions d'Alcan Cable North America, de Prestolite et de Procables (Colombie) sont également prévues contribuer de manière significative aux résultats du quatrième trimestre. Toutefois, la société anticipe maintenant un revenu d'exploitation rectifié pour le quatrième trimestre se situant dans la fourchette de 45 à 47 millions de $, ce qui inclut l'absorption de 12 millions de $ de dépenses liées à la révision de l'estimation du rendement de certains projets de câbles sous-marins clés en main. La société prévoit un enregistrement de revenu d'exploitation se situant dans la fourchette de 2 à 4 millions de $ pour le quatrième trimestre et elle s'attend à ce que les éléments suivants aient un effet négatif sur les résultats qu'elle a enregistrés au quatrième trimestre :

  • Une défaillance des équipements dans l'installation de fabrication de câbles électriques sous-marins en Allemagne de la société ainsi que des retards et reports de projets de câbles sous-marins clés en main sont prévus générer des frais exceptionnels de l'ordre de 16 millions de $
  • D'autres éléments incluant des rectifications de fin d'année dans le reste du monde, notamment des frais de réévaluation financière et d'enquête judiciaire, des charges fiscales isolées liées à une restructuration, des coûts d'acquisition et des frais liés à des licenciements en Espagne, dont l'ensemble est prévu générer des frais de l'ordre de 37 millions de $

Projets de câbles sous-marins clés en main - La société est en train de finaliser l'impact de la défaillance d'équipements et de retards/reports de projets en cours et elle a lancé des mesures pour un recouvrement potentiel de certains de ces coûts à travers des procédures juridiques et des couvertures d'assurance.

Autres éléments - Au cours du quatrième trimestre, la société prévoit d'enregistrer plusieurs rectifications de fin d'année dans le reste du monde, particulièrement en ce qui concerne la capacité de recouvrement de certains comptes clients, dont une portion est en contentieux, ainsi que la valeur nette réalisable de certains autres actifs. La société a également restructuré ses entités juridiques pour intégrer l'activité d'Alcan Cable Canada, ce qui permettra une structure fiscale plus efficace par la suite. La société ne prévoit pas un tel niveau de rectifications dans le reste du monde à l'avenir ni d'engager régulièrement des charges fiscales liées à une restructuration ou des frais de réévaluation financière et d'enquête judiciaire, car ces éléments se rapportent à des événements et transactions spécifiques qui ont eu lieu en 2012.

Première vue d'ensemble sur les tendances commerciales en 2013 - « Malgré l'impact de ces éléments au cours du quatrième trimestre de 2012, nous pensons que les moteurs de croissance de la demande sur des marchés importants en Amérique du Nord et dans le reste du monde resteront pour l'essentiel inchangés. Nous sommes également encouragés par les résultats d'acquisitions récentes, notamment Alcan Cable, Prestolite et Procables, ainsi que le potentiel de nos investissements de croissance à long terme au Brésil, en Inde, au Mexique, au Pérou et en Afrique du Sud. Pour 2013, il est prévu que la société génère un revenu d'exploitation de l'ordre de 300 à 340 millions de $ tandis que nous nous concentrons sur l'intégration d'acquisitions récentes et sur une amélioration continue dans nos installations de fabrication de par le monde. L'unité de volume pour 2013 est prévue se situer entre 1,4 et 1,5 milliards de livres de métaux, notamment environ 350 à 400 millions de livres de métaux issues d'acquisitions conclues en 2012. Pour 2013, nous prévoyons que nos acquisitions récentes ainsi que notre activité de base dans les Amériques, en Afrique et dans la région Asie-Pacifique continueront de présenter des améliorations. Notre segment de la région Europe et Méditerranée est prévu offrir une contribution de 3 à 6 % au revenu d'exploitation d'ensemble en 2013, propulsé par nos activités à travers la région tandis que nous anticipons que nos activités ibériques et de projets de câbles sous-marins clés en main génèrent des résultats plus ou moins équilibrés. Tandis que le marché final en Espagne est prévu rester difficile en 2013, les mesures que nous avons prises en Espagne ces quatre dernières années pour réduire nos frais en cours et insuffler une croissance dans nos exportations depuis l'Espagne devraient aider à compenser la faiblesse persistante sur le marché domestique », a déclaré Gregory B. Kenny, Président et Directeur général de General Cable.

Récapitulatif des éléments exclus des résultats rectifiés :

Ci-dessous figurent un récapitulatif et l'estimation actuelle de la société sur les éléments prévus affecter les résultats enregistrés au quatrième trimestre :

En millions   4e trimestre de 2012

Éléments estimés(1)

  4e trimestre de 2012

Estimation

de l'impact du PBA(2)

Activité de projets de câbles sous-marins clés en main
Défaillance d'équipements et retards/reports de projets $ 16 $ 0,31
Autres éléments
Rectifications de fin d'année dans le reste du monde
Comptes clients litigieux 9 0,14
Autres rectifications de fin d'année 10 0,15
Coûts de réévaluation et d'enquête judiciaire, frais d'acquisition et de licenciements en Espagne 8 0,12
 
Charge fiscale isolée relative à la restructuration d'entités juridiques pour intégrer l'activité d'Alcan Cable Canada 10 0,20
Prime de remboursement pour 200 millions de $ de billets de premier rang à taux fixe de 7,125 % et amortissement des frais associés(3) 9 0,11
       
Total $ 62 $ 1,03
 

(1)

 

Les éléments reflètent l'impact d'événements et transactions spécifiques survenus au quatrième trimestre de 2012

(2)

Calculs en fonction du taux fixe effectif estimé pour le lieu respectif/la juridiction respective

(3)

Le montant correspond aux perspectives pour le quatrième trimestre de 2012 précédemment annoncées par la direction le 29 octobre 2012

 

Perspectives mises à jour pour le quatrième trimestre - Revenu d'exploitation rectifié :

Ci-dessous figure un récapitulatif des prévisions actualisées de la direction pour le quatrième trimestre :

En millions   Perspectives pour le 4e trimestre de 2012
Valeur moyenne de l'annonce précédente de la direction le 29 octobre 2012 sur la fourchette de revenu d'exploitation rectifié de 55 à 65 $ $ 60
 
Résultats commerciaux(1) (1 à 3)
Estimation révisée de la rentabilité de l'absorption de projets de câbles sous-marins clés en main (12)
   
Fourchette de revenu d'exploitation rectifié $ 45 à 47
 

(1)

 

Reflète les estimations actuelles qui sont sous réserve de changement du fait du processus de clôture normale de l'état financier de fin d'année à accomplir dans les deux prochaines semaines

 

La société organisera une diffusion Web demain matin, le 8 février 2013 à 10h00 HE. Le Directeur général Gregory B. Kenny et le Directeur financier Brian J. Robinson présenteront es éléments ci-dessus et la première vue d'ensemble de la société pour 2013. La presse et les investisseurs peuvent accéder à la diffusion Web en direct à l'adresse www.generalcable.com à partir de 10h00 HE le vendredi 8 février 2013. La diffusion Web sera également disponible en relecture.

La société diffusera une discussion sur le Web concernant ses bénéfices au quatrième trimestre de 2012 le lundi 25 février 2013 à 10h00 HE. Le Directeur général Gregory B. Kenny et le Directeur financier Brian J. Robinson présenteront les résultats du quatrième trimestre et fourniront des informations complémentaires sur les attentes de la société pour 2013. La société fournira également une mise à jour des délais prévus pour le dépôt de ses états financiers réévalués suite à des erreurs d'inventaire au Brésil et en Afrique du Sud révélées dans les dépôts antérieurs de la société auprès de la Securities and Exchange Commission. D'après les résultats préliminaires contenus dans la révision interne à ce jour, la société ne pense pas que les estimations qu'elle avait précédemment annoncées sur les montants sous-évalués de coût de ventes et l'inventaire surévalué changeront de manière significative. Le communiqué de presse détaillant les résultats du quatrième trimestre sera publié avant l'ouverture du marché le lundi 25 février 2013. La presse et les investisseurs peuvent accéder à la diffusion Web en direct à l'adresse www.generalcable.com à partir de 10h00 HE le lundi 25 février 2013. La diffusion Web sera également disponible en relecture.

Rapprochement des mesures non conformes aux PCGR

En plus d'annoncer ses résultats financiers conformément aux Principes comptables généralement reconnus (PCGR) aux États-Unis, nous présentons le revenu d'exploitation rectifié pour le quatrième trimestre de 2012 avec des rectifications concernant certains éléments, notamment des frais pour une défaillance d'équipements dans l'installation de fabrication de câbles électriques sous-marins de la société et des retards et reports de projets de câbles sous-marins clés en main, des rectifications de fin d'année dans le reste du monde, des frais de réévaluation et d'enquête judiciaire, ainsi que des coûts d'acquisition et des frais liés à des licenciements en Espagne. Cette mesure rectifiée ainsi définie par la société est fournie car la direction pense qu'elle est utile pour analyser les résultats d'exploitation de l'entreprise et qu'elle correspond à la façon dont la direction examine les tendances commerciales sous-jacentes. Il est possible que cette mesure non conforme aux PCGR ne soit pas cohérente par rapport à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés et il ne faut pas l'employer en conjonction avec nos résultats enregistrés conformément aux PCGR. Ci-dessous figure un rapprochement du revenu d'exploitation estimé enregistré avec le revenu d'exploitation estimé rectifié non conforme aux PCGR :

En millions   Perspectives pour le

4e trimestre de 2012 (1)

Estimation du revenu d'exploitation conforme aux PCGR $ 2 à 4
Défaillance d'équipements d'activités sous-marines et retards/reports de projets 16
Rectifications de fin d'année dans le reste du monde
Comptes clients litigieux 9
Autres rectifications de fin d'année 10
Frais de réévaluation et d'enquête judiciaire, coûts d'acquisition et frais liés à des licenciements en Espagne   8
Estimation du revenu d'exploitation rectifié non conforme aux PCGR $ 45 à 47
 

(1)

 

Reflète les estimations actuelles qui sont sous réserve de changement du fait du processus de clôture de l'état financier de fin d'année à accomplir dans les deux prochaines semaines

 

General Cable (NYSE : BGC), une société figurant au classement Fortune 500, est un leader mondial dans le développement, la conception, la fabrication, la commercialisation et la distribution de fils et câbles en cuivre, aluminium et fibre optique pour les marchés de l'énergie, industriels, spécialisés, de la construction et des communications. Pour des informations complémentaires sur les produits de General Cable, veuillez contacter votre attaché commercial local ou visitez notre site Web sur www.generalcable.com.

Énoncés prospectifs

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs impliquant des risques et incertitudes ou décrivant des tendances ou événements futurs qui ne se rapportent pas exclusivement à des faits historiques. Des énoncés prospectifs peuvent sont généralement identifiables par l'emploi de termes prospectifs comme « penser », « prévoir », « pourrait », « anticiper », « envisager », « projeter », « planifier », « présumer », « chercher à » ou d'autres verbes conjugués au futur et expressions similaires, bien que tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas certains de ces termes d'identification. Il est possible que les résultats réels diffèrent considérablement par rapport à ceux qui sont présentés dans les énoncés prospectifs, du fait de facteurs, risques et incertitudes sur beaucoup desquels nous n'avons aucun contrôle. Ces facteurs incluent notamment : la puissance économique et la nature compétitive des marchés géographiques que la société dessert ; notre habilité à renforcer notre capacité de fabrication et notre productivité, à augmenter nos prix de vente au cours des périodes d'accroissement des coûts des matières premières ; notre capacité à desservir et répondre à toutes les exigences en vertu de notre dette et à maintenir des facilités de crédit et lignes de crédit nationales et internationales ; l'impact de jugements ou règlements futurs imprévus de réclamations et de litiges ; l'impact des fluctuations des devises étrangères, la conformité aux lois américaines et étrangères, la capacité de la société à mettre en œuvre et à prendre des décisions appropriées et bénéfiques en temps opportun quant à savoir quand, comment et s'il faut acheter des actions dans le cadre du programme de rachat et les autres risques détaillés en tant que de besoin dans les dépôts de la société auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC »), y compris notamment son rapport annuel sur le formulaire 10-K déposé auprès de la SEC le 23 février 2012 et les dépôts subséquents auprès de la SEC. Il est déconseillé de vous fier outre mesure à ces énoncés prospectifs. Sauf exigence des lois en vigueur relatives aux valeurs mobilières, General Cable n'endosse pas et, par la présente, décline toute obligation de mise à jour d'énoncés prospectifs quels qu'ils soient à la lumière de nouvelles informations, d'événements futurs et d'autres facteurs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

More Stories By Business Wire

Copyright © 2009 Business Wire. All rights reserved. Republication or redistribution of Business Wire content is expressly prohibited without the prior written consent of Business Wire. Business Wire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
The basic integration architecture, as defined by ESBs, hasn’t changed for more than a decade. Most cloud integration providers still rely on an ESB architecture and their proprietary connectors. As a result, enterprise integration projects suffer from constraints of availability and reliability of these connectors that are not re-usable across other integration vendors. However, the rapid adoption of APIs and almost ubiquitous availability of APIs amongst most SaaS and Cloud applications are rapidly redefining traditional integration approaches and their reliance on proprietary connectors. ...
The Internet of Things is not only adding billions of sensors and billions of terabytes to the Internet. It is also forcing a fundamental change in the way we envision Information Technology. For the first time, more data is being created by devices at the edge of the Internet rather than from centralized systems. What does this mean for today's IT professional? In this Power Panel at @ThingsExpo, moderated by Conference Chair Roger Strukhoff, panelists addressed this very serious issue of profound change in the industry.
Internet of Things is moving from being a hype to a reality. Experts estimate that internet connected cars will grow to 152 million, while over 100 million internet connected wireless light bulbs and lamps will be operational by 2020. These and many other intriguing statistics highlight the importance of Internet powered devices and how market penetration is going to multiply many times over in the next few years.
Today air travel is a minefield of delays, hassles and customer disappointment. Airlines struggle to revitalize the experience. GE and M2Mi will demonstrate practical examples of how IoT solutions are helping airlines bring back personalization, reduce trip time and improve reliability. In their session at @ThingsExpo, Shyam Varan Nath, Principal Architect with GE, and Dr. Sarah Cooper, M2Mi’s VP Business Development and Engineering, will explore the IoT cloud-based platform technologies driving this change including privacy controls, data transparency and integration of real time context wi...
Internet of Things (IoT) will be a hybrid ecosystem of diverse devices and sensors collaborating with operational and enterprise systems to create the next big application. In their session at @ThingsExpo, Bramh Gupta, founder and CEO of robomq.io, and Fred Yatzeck, principal architect leading product development at robomq.io, discussed how choosing the right middleware and integration strategy from the get-go will enable IoT solution developers to adapt and grow with the industry, while at the same time reduce Time to Market (TTM) by using plug and play capabilities offered by a robust IoT ...
"We have a tagline - "Power in the API Economy." What that means is everything that is built in applications and connected applications is done through APIs," explained Roberto Medrano, Executive Vice President at Akana, in this SYS-CON.tv interview at 16th Cloud Expo, held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City.
Explosive growth in connected devices. Enormous amounts of data for collection and analysis. Critical use of data for split-second decision making and actionable information. All three are factors in making the Internet of Things a reality. Yet, any one factor would have an IT organization pondering its infrastructure strategy. How should your organization enhance its IT framework to enable an Internet of Things implementation? In his session at @ThingsExpo, James Kirkland, Red Hat's Chief Architect for the Internet of Things and Intelligent Systems, described how to revolutionize your archit...
WebRTC converts the entire network into a ubiquitous communications cloud thereby connecting anytime, anywhere through any point. In his session at WebRTC Summit,, Mark Castleman, EIR at Bell Labs and Head of Future X Labs, will discuss how the transformational nature of communications is achieved through the democratizing force of WebRTC. WebRTC is doing for voice what HTML did for web content.
It is one thing to build single industrial IoT applications, but what will it take to build the Smart Cities and truly society-changing applications of the future? The technology won’t be the problem, it will be the number of parties that need to work together and be aligned in their motivation to succeed. In his session at @ThingsExpo, Jason Mondanaro, Director, Product Management at Metanga, discussed how you can plan to cooperate, partner, and form lasting all-star teams to change the world and it starts with business models and monetization strategies.
To many people, IoT is a buzzword whose value is not understood. Many people think IoT is all about wearables and home automation. In his session at @ThingsExpo, Mike Kavis, Vice President & Principal Cloud Architect at Cloud Technology Partners, discussed some incredible game-changing use cases and how they are transforming industries like agriculture, manufacturing, health care, and smart cities. He will discuss cool technologies like smart dust, robotics, smart labels, and much more. Prepare to be blown away with a glimpse of the future.
SYS-CON Events announced today that BMC will exhibit at SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. BMC delivers software solutions that help IT transform digital enterprises for the ultimate competitive business advantage. BMC has worked with thousands of leading companies to create and deliver powerful IT management services. From mainframe to cloud to mobile, BMC pairs high-speed digital innovation with robust IT industrialization – allowing customers to provide amazing user experiences with optimized IT per...
There will be 150 billion connected devices by 2020. New digital businesses have already disrupted value chains across every industry. APIs are at the center of the digital business. You need to understand what assets you have that can be exposed digitally, what their digital value chain is, and how to create an effective business model around that value chain to compete in this economy. No enterprise can be complacent and not engage in the digital economy. Learn how to be the disruptor and not the disruptee.
The Internet of Things is not only adding billions of sensors and billions of terabytes to the Internet. It is also forcing a fundamental change in the way we envision Information Technology. For the first time, more data is being created by devices at the edge of the Internet rather than from centralized systems. What does this mean for today's IT professional? In this Power Panel at @ThingsExpo, moderated by Conference Chair Roger Strukhoff, panelists will addresses this very serious issue of profound change in the industry.
Business as usual for IT is evolving into a "Make or Buy" decision on a service-by-service conversation with input from the LOBs. How does your organization move forward with cloud? In his general session at 16th Cloud Expo, Paul Maravei, Regional Sales Manager, Hybrid Cloud and Managed Services at Cisco, discusses how Cisco and its partners offer a market-leading portfolio and ecosystem of cloud infrastructure and application services that allow you to uniquely and securely combine cloud business applications and services across multiple cloud delivery models.
In his General Session at 16th Cloud Expo, David Shacochis, host of The Hybrid IT Files podcast and Vice President at CenturyLink, investigated three key trends of the “gigabit economy" though the story of a Fortune 500 communications company in transformation. Narrating how multi-modal hybrid IT, service automation, and agile delivery all intersect, he will cover the role of storytelling and empathy in achieving strategic alignment between the enterprise and its information technology.
Buzzword alert: Microservices and IoT at a DevOps conference? What could possibly go wrong? In this Power Panel at DevOps Summit, moderated by Jason Bloomberg, the leading expert on architecting agility for the enterprise and president of Intellyx, panelists peeled away the buzz and discuss the important architectural principles behind implementing IoT solutions for the enterprise. As remote IoT devices and sensors become increasingly intelligent, they become part of our distributed cloud environment, and we must architect and code accordingly. At the very least, you'll have no problem fillin...
Growth hacking is common for startups to make unheard-of progress in building their business. Career Hacks can help Geek Girls and those who support them (yes, that's you too, Dad!) to excel in this typically male-dominated world. Get ready to learn the facts: Is there a bias against women in the tech / developer communities? Why are women 50% of the workforce, but hold only 24% of the STEM or IT positions? Some beginnings of what to do about it! In her Opening Keynote at 16th Cloud Expo, Sandy Carter, IBM General Manager Cloud Ecosystem and Developers, and a Social Business Evangelist, d...
Converging digital disruptions is creating a major sea change - Cisco calls this the Internet of Everything (IoE). IoE is the network connection of People, Process, Data and Things, fueled by Cloud, Mobile, Social, Analytics and Security, and it represents a $19Trillion value-at-stake over the next 10 years. In her keynote at @ThingsExpo, Manjula Talreja, VP of Cisco Consulting Services, discussed IoE and the enormous opportunities it provides to public and private firms alike. She will share what businesses must do to thrive in the IoE economy, citing examples from several industry sectors.
In his keynote at 16th Cloud Expo, Rodney Rogers, CEO of Virtustream, discussed the evolution of the company from inception to its recent acquisition by EMC – including personal insights, lessons learned (and some WTF moments) along the way. Learn how Virtustream’s unique approach of combining the economics and elasticity of the consumer cloud model with proper performance, application automation and security into a platform became a breakout success with enterprise customers and a natural fit for the EMC Federation.
SYS-CON Events announced today that the "Second Containers & Microservices Conference" will take place November 3-5, 2015, at the Santa Clara Convention Center, Santa Clara, CA, and the “Third Containers & Microservices Conference” will take place June 7-9, 2016, at Javits Center in New York City. Containers and microservices have become topics of intense interest throughout the cloud developer and enterprise IT communities.